Victoire de Lewis Hamilton

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), leader du championnat du monde des pilotes, a remporté dimanche le Grand Prix de Belgique de Formule 1, dont l'issue a été perturbée par la pluie.Hamilton devance le Brésilien Felipe Massa (Ferrari) et l'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber). Revivez le Grand Prix de Spa en DIRECT Enquête sur la victoire d'HamiltonToute l'info sur la Formule 1Le Grand Prix de Belgique en images

AFP
Victoire de Lewis Hamilton
©BELGA

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) a remporté le Grand Prix de Belgique, treizième des 18 épreuves du Championnat du monde 2008 de Formule 1, dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps. Après un final à rebondissements, Hamilton a devancé le Brésilien Felipe Massa (Ferrari) et l'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber), accentuant ainsi son avance en tête du Championnat du monde.

C'est sa cinquième victoire cette saison. Kimi Räikkönen (Ferrari), qui semblait avoir course gagnée, a été victime d'une averse piégeuse à trois tours de la fin, qui a complètement chamboulé le classement. Le Finlandais est sorti de la piste et n'a pas fini la course.

L'Espagnol Fernando Alonso (Renault) a pris la quatrième place devant la Toro Rosso de Sebastian Vettel et la BMW Sauber de Robert Kubica. Le Français Sébastien Bourdais (Toro Rosso), cinquième durant toute la course après un excellent départ, a perdu des places dans le dernier tour pour finalement terminer septième.

Il a toutefois la satisfaction de ramener des points pour la deuxième fois de la saison. L'Allemand Timo Glock (Toyota) a pris le dernier point de la huitième place.

Le départ s'effectuait sur une piste légèrement humide après une grosse averse tombée vers 12h30. Tous les pilotes partaient en pneus slicks mais Kovalainen, troisième sur la grille, effectuait un tête à queue dès le premier virage, l'épingle de La Source.

L'Italien Jarno Trulli (Toyota) réussissait un départ d'anthologie mais était poussé par Bourdais à La Source. Le Français, parti 10e, s'immiscait à la quatrième place dans le Raidillon avant d'être dépassé par Alonso. Il conservait cependant la cinquième place.

Trulli chutait au classement après un tête à queue en fin de premier tour mais il n'était pas le seul à fauter sur un asphalte encore glissant: Hamilton, tout comme son coéquipier, partait en tête à queue à l'épingle de La Source au début du deuxième tour. Il repartait en tête mais Räikkönen s'était assez rapproché pour le dépasser.

Le Finlandais, qui restait sur trois victoires à Spa, était parti quatrième mais prenait donc la tête dès le deuxième tour.

Derrière, Kovalainen animait le peloton en remontant plusieurs places, jusqu'à ce qu'il s'accroche avec un Mark Webber (AUS/Red Bull) retord. Le Finlandais écopait d'une pénalité (un passage par la voie des stands) et perdait toute chance de bien figurer.

Les choses se calmaient ensuite. Le Brésilien Nelsinho Piquet (Renault) sortait de la piste (13e tour) et son compatriote Rubens Barrichello (Honda) rentrait abandonner aux stands en catimini (19e tour).

Les arrêts aux stands coûtaient cher au Polonais Robert Kubica (BMW Sauber), qui chutait de la sixième à la huitième place en raison d'un problème de coupleur de ravitaillement.

Mais une ultime averse à trois tours de l'arrivée faussait toutes les cartes. Hamilton dépassait Räikkönen après une belle passe d'armes, mais le Britannique était gêné par un attardé et le champion du monde reprenait la tête... avant de partir en tête à queue dans le virage suivant.

Hamilton retrouvait ainsi la tête, pour de bon cette fois, et Räikkönen perdait définitivement le contrôle de sa Ferrari un peu plus loin: il finissait dans le mur, une sale opération pour lui qui avait bien besoin de points !

Derrière, Alonso et Heidfeld prenaient le risque de s'arrêter chausser des pneus pluie pour un seul tour mais ils parvenaient à remonter un paquet de places pour échouer respectivement aux quatrième et troisième rangs.

A l'inverse, Bourdais, qui aurait presque pu prétendre à un podium, perdait du terrain en restant en pneus secs, ramenant toutefois deux points.

Timo Glock (Toyota) a perdu le point de sa huitième place du Grand Prix de Belgique de Formule 1 au profit de Mark Webber (Red Bull), à cause d'une pénalité de 25 secondes infligée pour avoir ignoré les drapeaux jaunes, dimanche à Spa-Francorchamps. Avec cette pénalité, Glock tombe à la neuvième place et Webber gagne un rang.

Le classement du GP de Belgique:

1. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) en 1:22:44.933 les 308,176 km (moyenne: 223,454 km/h) 2. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 14.461

3. Nick Heidfeld (GER/BMW-Sauber) à 23.844

4. Fernando Alonso (ESP/Renault) à 28.939

5. Sebastian Vettel (GER/Toro Rosso-Ferrari) à 29.037

6. Robert Kubica (POL/BMW-Sauber) à 29.498

7. Sébastien Bourdais (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 31.196

8. Mark Webber (AUS/Red Bull) à 57.506


Classement des pilotes: 1. Lewis Hamilton (GBR) 80,0 pts 2. Felipe Massa (BRA) 72,0 3. Robert Kubica (POL) 58,0 4. Kimi Räikkönen (FIN) 57,0 5. Nick Heidfeld (GER) 47,0 6. Heikki Kovalainen (FIN) 43,0 7. Jarno Trulli (ITA) 26,0 8. Fernando Alonso (ESP) 23,0 9. Mark Webber (AUS) 18,0 10. Timo Glock (GER) 16,0 11. Nelson Piquet Jr (BRA) 13,0 12. Sebastian Vettel (GER) 13,0 13. Rubens Barrichello (BRA) 11,0 14. Nico Rosberg (GER) 9,0 15. Kazuki Nakajima (JPN) 8,0 16. David Coulthard (GBR) 6,0 17. Sébastien Bourdais (FRA) 4,0 18. Jenson Button (GBR) 3,0 Classement des constructeurs: 1. Ferrari 129,0 pts 2. McLaren 123,0 3. BMW 105,0 4. Toyota 42,0 5. Renault 36,0 6. Red Bull 24,0 7. Williams 17,0 8. Toro Rosso 17,0 9. Honda 14,0

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...