Hamilton aurait pu gagner

Avec Sebastian Vettel, ce fut incontestablement lui le grand héros de ce Grand Prix de la Botte. Quinzième sur la grille après s'être planté dans ses pneumatiques (il a voulu monter les pneus pluie au lieu de rester avec les gommes extrêmes) la veille en qualification, Lewis Hamilton nous a gratifiés d'une remontée d'anthologie.

O.d.W.

Avec Sebastian Vettel, ce fut incontestablement lui le grand héros de ce Grand Prix de la Botte. Quinzième sur la grille après s'être planté dans ses pneumatiques (il a voulu monter les pneus pluie au lieu de rester avec les gommes extrêmes) la veille en qualification, Lewis Hamilton nous a gratifiés d'une remontée d'anthologie. Alors que devant le taureau Vettel fonçait visière baissée avec la vue dégagée, le pilote McLaren a dû se frayer un chemin dans un peloton évoluant dans un rideau d'eau.

"Avec le spray soulevé par les treize monoplaces devant, on ne voyait pas grand-chose au départ, racontait le leader du Mondial. C'était dangereux de rouler sans visibilité à plus de 300 km/h et je n'ai donc pas pris de risque au début."

Puis, survolté, le "prince noir" entama sa chevauchée fantastique. Comme à Silverstone déjà sous les hallebardes, Lewis tournait autour de ses rivaux qu'il remonta un à un. Dix en tout dont la Ferrari de Raikkonen. A ce moment, la couleur de son casque n'était pas la seule à nous rappeler le grand Ayrton Senna. Un numéro de grand champion. Revenu en deuxième position au moment de repasser par les stands au 27e tour où allait-il s'arrêter ?

"Je pense sincèrement que s'il avait continué à pleuvoir, j'aurais pu gagner car j'avais repris du carburant pour terminer la course et Vettel devait encore effectuer un deuxième pitstop. Hélas pour moi, neuf tours plus tard, j'ai dû rentrer au box pour chausser des gommes pluie car les extrêmes devenaient moins performantes. Cela m'a fait rechuter à la 8e place. J'ai encore doublé Webber et je suis revenu dans le sillage de Massa à une dizaine de boucles de l'arrivée. Malheureusement, la piste continuant à sécher, mes pneus se sont mis à surchauffer et je n'ai pu que conserver les deux points de la 7e place. Compte tenu de ma position de départ, j'estime avoir bien limité les dégâts en ne perdant finalement qu'une unité."