Felipe Massa frôle la mort

Un véritable drame, comparable à celui d’Ayrton Senna en 1994 ou du jeune Henry Surtees tué six jours plus tôt à Brands Hatch après avoir été heurté en plein casque par une roue éprise de liberté, a été évité de justesse, samedi lors des qualifications du GP de Hongrie. La vidéo de son accidentFelipe Massa blessé à l'oeil gauche Le retour de "King Lewis" L'accident de Massa en imagesRésultats et classements du GP de Hongrie

O. d. W.
Felipe Massa frôle la mort
©AP

Un véritable drame, comparable à celui d’Ayrton Senna en 1994 ou du jeune Henry Surtees tué six jours plus tôt à Brands Hatch après avoir été heurté en plein casque par une roue éprise de liberté, a été évité de justesse, samedi lors des qualifications du GP de Hongrie. A la fin de la deuxième partie des essais, Felipe Massa a été frappé en plein casque par un ressort de suspension en acier de 800 grammes perdu par la Brawn de Rubens Barrichello.

Sonné par l’impact dans la partie gauche de son casque, à environ 250 km/h en pleine ligne droite, le Brésilien a perdu le contrôle de sa Ferrari et tiré tout droit dans les pneus sans avoir la force de tourner son volant, juste de freiner. Un second choc heureusement moins violent que le premier.

Pendant quelques minutes, le monde entier a retenu son souffle et craint pour les jours du vice-champion du monde. Reprenant vite conscience, Felipe, souffrant d’une fracture du crâne, d’une commotion cérébrale, des coupures au front et d’un gros hématome à l’œil gauche, a été héliporté vers l’hôpital militaire AEK de Budapest, où il a subi avec succès une opération avant d’être plongé dans un coma artificiel pour encore au moins 48 h.

"Il est dans un état très grave, mais ses jours ne sont pas en danger", a indiqué à l’AFP Andrea Nagy, un porte-parole de l’hôpital "Son état est stable. Il est maintenu sous sédatifs aux soins intensifs. Les scanners ne révèlent aucune lésion neurologique."

On peut donc écrire qu’il s’en sort bien. Merci à la robustesse des casques actuels. Voici quinze ans, lors de son crash fatal, Ayrton Senna avait vu sa visière transpercée par un bras de suspension.

Reste maintenant à connaître la durée de la convalescence d’un infortuné pilote au chevet duquel sont arrivés ses parents et sa fiancée Rafaela, enceinte de 5 mois. On peut sérieusement douter de sa présence dans quatre semaines à Valence, où Ferrari pourrait décider de faire rouler son réserviste espagnol Marc Gene, l’avancée du transfert de Fernando Alonso déjà évoquée par certains étant contractuellement impossible. Et le retour rêvé du quarantenaire "Schumi" fort improbable.