Fisichella soutenu par Massa

Giancarlo Fisichella, le nouveau pilote Ferrari, s’est félicité lundi d’avoir reçu le soutien du Brésilien Felipe Massa, qu’il remplace au sein de l’écurie italienne jusqu’à la fin de la saison.

Giancarlo Fisichella, le nouveau pilote Ferrari, s’est félicité lundi d’avoir reçu le soutien du Brésilien Felipe Massa, qu’il remplace au sein de l’écurie italienne jusqu’à la fin de la saison. L’Italien, qui a quitté Force India pour rejoindre Ferrari pour les cinq derniers grands prix de la saison, va réaliser son vieux rêve en disputant aux commandes de l’une des fameuses monoplaces rouges le Grand Prix de Monza le week-end prochain.

Felipe Massa, avait d’abord été remplacé par Luca Badoer, remercié après deux courses. Massa victime d’une fracture du crâne lors d’un accident survenu au Grand Prix de Hongrie en juillet, ne devrait pas reprendre la compétition avant l’année prochaine. "J’ai parlé à Massa au téléphone, il a dit qu’il était content pour moi et que me choisir avait été la bonne décision", a dit Giancarlo Fisichella lors d’une conférence de presse au siège de Ferrari à Maranello. "Je lui ai dit que j’étais vraiment désolé de ce qui lui était arrivé et de guérir vite. 'Quand tu voudras la voiture, viens et prends-la parce que c’est ta voiture. J’espère réussir ce que tu aurais fait’, lui ai-je dit. Giancarlo Fisichella, qui demeurera chez Ferrari comme pilote de réserve la saison prochaine, a ajouté : "A 36 ans, j’avais perdu espoir. Mais, manifestement, il ne faut jamais dire jamais". C’est l’Italien qui avait apporté les premiers points en championnat du monde pour l’écurie indienne. Pendant ce temps, Luca Badoer, plus âgé encore, ne parvenait pas à maîtriser sa voiture et n’a pu marquer le moindre point en deux grands prix disputés sous les couleurs de la Scuderia. D’après lui, son limogeage est toutefois avant tout médiatique, car il estime avoir subi un véritable lynchage depuis son arrivée.