WRC Ypres Belgium 2e étape: Thierry Neuville à 4 spéciales d'un sacre à domicile

L'écart entre les deux pilotes Hyundai est de 10.1

Olivier de Wilde avec M.B
WRC Ypres Belgium 2e étape: Thierry Neuville à 4 spéciales d'un sacre à domicile
©G.Simons

Thierry Neuville a achevé la deuxième étape du Rallye Ypres Belgium par un septième temps scratch, le troisième de la journée. De quoi porter son avance à 10.1, soit le plus gros écart enregistré depuis le début de l'épreuve vendredi après-midi.

"Je suis vraiment soulagé d'avoir terminé cette 2e étape qu'on savait très difficile," se félicitait le pilote Hyundai. "Demain, après une longue liaison, on va aborder une dernière étape avec des spéciales complètement différentes, avec des réglages aussi différents. Il ne faudra pas se louper et rester bien concentré si on veut faire la fête demain après-midi. Il ne faut surtout pas vendre la peau de l'ours. En rallye, tout peut arriver. On l'a encore vu au Kenya..."

Consigné à la 2e place depuis ce matin, Craig Breen, deuxième à 10.1, a conservé un bon rythme et assure pour l'instant un très important doublé pour Hyundai.

Derrière, après la crevaison reléguant Ott Tanak au 6e rang, on assiste à une magnifique bataille entre les trois pilotes officiels Toyota avec dans l'ordre Elfyn Evans (3e à 42.4), Kalle Rovanpera et Sébastien Ogier regroupés dans un mouchoir de 4.3. Voilà qui promet encore bien du spectacle ce dimanche sur les quatre dernières spéciales totalisant une quarantaine de kilomètres autour du circuit de Spa Francorchamps.

S14-15: Ogier à 2.5 de la 4e place de Rovanpera, encore un meilleur temps pour Neuville

Après avoir signé un nouveau meilleur temps dans l'ES14 de Dikkebus, Thierry Neuville a un peu plus assuré du côté de Watou (ES15). Le Belge de chez Hyundai augmente néanmoins encore son avance sur son équipier Craig Breen puisqu'elle repasse à 7.2, soit quasi comme en début d'étape.

Derrière les trois Toyota continuent à se battre pour la dernière marche du podium. Troisième à 38.8, Elfyn Evans garde jusqu'ici un mince avantage de 5.8 sur Kalle Rovanpera et de 8.3 sur Sébastien Ogier auteur de son deuxième scratch de l'après-midi.

ES13: Premier scratch pour Ogier, Neuville perd 2 secondes sur Breen

Alors que les Hyundai assurent tranquillement le doublé, les trois Toyota continuent à se battre pour la dernière marche du podium. Et cette fois, c'est Sébastien Ogier qui frappe un grand coup en signant son premier scratch sur ce rallye. Le Français se rapproche fort de la 4 place de Kalle Rovanpera, tandis qu'Elfyn Evans se maintient au 3e rang à 36.3 de la i20 WRC du leader Neuville. Le Belge ne prend plus de risques pour assurer ce 14e succès qui lui semble promis. Craig Breen reste vigilant et continue à attaquer pour se mettre à l'abri d'Evans, à un trentaine de secondes de l'Irlandais. Du coup, il revient à cinq secondes du leader belge désigné par Hyundai pour la victoire.

ES12: Scratch pour Neuville qui reprend 2.3 à Breen.

Les consignes sont-elles tombées?Sur une spéciale un peu moins compliquée, avec plus de grip, Thierry Neuville signe son premier scratch de la journée. Il reprend 2.3 à Craig Breen et porte désormais son avance à 6.8 sur l'Irlandais. Sur la boucle matinale il n'a donc perdu que 8 dixièmes. On peut se demander désormais s'iil n'y a pas déjà eu des consignes afin de préserver le doublé pour Hyundai suite à la crevaison d'Ott Tanak. Nous allons de suite aller poser la questions aux principaux intéressés et surtout à Andrea Adamo.

ES11: Scratch pour Evans, Neuville reprend 8 dixièmes

Elfyn Evans a profité de la spéciale de Watou pour signer son premier scratch belge, le premier d'une Toyota. Derrière, alors que Craig Breen pointait en avance aux premiers intermédiaires, c'est finalement Thierry Neuville qui grappille huit dixièmes sur son rival irlandais. L'écart est désormais de 4.3, rien du tout sur des spéciales où la prise de risques peut faire une grande différence sur une seule spéciale. Suite à la crevaison de Ott Tanak, le Gallois occupe la 3e marche provisoire du podium à 35 secondes, quatre secondes devant l'autre Yaris de Kalle Rovanpera et onze devant le septuple champion Seb Ogier se plaignant toujours de sa désormais (suite aux abandons de Loubet et Katsuta) deuxième position sur la route.

ES10: Dikkebus reprend, Breen grignote sur Neuville

Le premier passage dans Dikkebus n'a pas duré longtemps. Deuxième pilote sur la route, Takamoto Katsuta sortait violemment de la route au bout de quelques kilomètres. Le Japonais du Toyota Gazoo Racing partait en tonneaux et percutait un poteau électrique qui tombait sur la route. Si la Yaris WRC n'est plus qu'un amas de tôle froissée, l'équipage est indemne. La spéciale était logiquement arrêtée au vu de l'obstacle sur la route pour reprendre à 10h36.

Craig Breen signait son deuxième scratch de la journée avec un temps en 6:23.9. L'Irlandais, vainqueur à Ypres en 2019, a repris 1,3 seconde sur Thierry Neuville qui en garde encore sous le pied. "Le fait que l'écart se réduise avec Craig ne me fait pas peur", indique TN. "Je veux surtout qu'on prenne à deux nos distances avec les Toyota. Je roule vraiment sereinement et je loupe pas mal de cordes. J'ai trop peur de crever pour attaquer à 100%". Kalle Rovanpera (Toyota) signe le 3ème temps à 3.2 devant Elfyn Evans (Toyota) à 4.4 et Ott Tänak (Hyundai) à 5.1.

Neuville est toujours leader au général mais il ne compte plus que 3,5 secondes de bon sur Breen. On retrouve ensuite Elfyn Evans à 35.3 et Kalle Rovanpera à 36.6. Victime de la neutralisation de l'ES10 suite à la sortie de Katsuta, Sébastien Ogier a écopé d'un temps forfaitaire et est 5ème à 41 secondes.

Au même moment, l'ES9 de Hollebeke était neutralisée suite à la sortie de Pieter Tsjoen et Eddy Chevailler, leur VW Polo PTR ayant percuté une maison. Les deux garçons vont bien et sont en route pour l'hôpital pour un check-up.

ES9: Neuville concède du terrain sur Breen, Tänak crève

Considérée comme un juge de paix sur ce Ypres Belgium Rally 2021, la spéciale de Hollebeke longue de 25 kilomètres a fait des dégâts parmi les favoris. Pierre-Louis Loubet (Hyundai) était le deuxième à ouvrir la route et allait s'échouer dans un fossé. Malgré toute la volonté de spectateurs venus en aide, le jeune Français n'était toujours pas reparti au bout de 15 minutes d'immobilisation. Mais ensuite, c'était surtout Ott Tänak qui prenait un coup sur la tête.

"Il y avait quelque chose dans une corde et j'ai crevé",

indique le pilote Hyundai qui occupait la 3ème place du rallye. Le champion 2019 perdait la bagatelle de 3 minutes.

Craig Breen était le mieux réveillé et signait le scratch en 13:30.7. L'Irlandais précédait Elfyn Evans (Toyota, + 1.6) et Thierry Neuville (Hyundai, + 2.8). "Je n'ai pas souhaité prendre de risques", indique le Saint-Vithois. "La spéciale est très glissante, en plus d'être la plus longue. Il y avait pas mal de crasse sur la route. Je n'ai pas cherché à attaquer outre mesure". On retrouvait ensuite les Toyota Yaris de Kalle Rovanpera (+ 4.9), Sébastien Ogier (+ 5.0) et Takamoto Katsuta (+ 18.9). Reparti après ses ennuis de la veille, Gus Greensmith a signé le 7ème chrono sur la seule Ford Fiesta rescapée, à 41 secondes.

Thierry Neuville conserve la tête du classement cumulé mais son avance sur Craig Breen est passée à 4,8 secondes. Après les soucis de Tanak, Elfyn Evans monte sur le podium provisoire avec 32,2 secondes de retard. Kalle Rovanpera est 4ème à 34.7, Sébastien Ogier est 5ème à 41.6.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...