Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe remportent l’Ypres Rally Belgium: "Heureux d'offrir un premier succès à Martijn ici en Belgique"

Victoire nette et sans bavure pour le duo qui signe son premier succès de l’année

Olivier de Wilde avec M.B

Ils l’ont fait ! En tête depuis le premier jour de l’Ypres Belgium Rally qui marquait le premier passage du WRC dans notre pays, Thierry Neuville et son copilote Martijn Wydaeghe ont remporté une victoire très populaire sur leurs terres, devant un public n’ayant d’yeux que pour eux. C’est le 14ème succès en WRC du Saint-Vithois qui est désormais à égalité avec le légendaire Walter Röhrl et Ott Tanak. Pour Wydaeghe, il s’agit de sa toute première victoire en Mondial comme copilote. Un rêve éveillé pour celui qui est originaire de la région d’Ypres.

"Il y avait beaucoup de pression", a confié Thierry Neuville en sortant de la voiture à l'issue de la Powerstage à Spa-Franchorchamps dimanche. "Tout le monde a travaillé parfaitement ce week-end. C'est un grand plaisir pour moi d'offrir une première victoire à Martijn, ici en Belgique. Elle aurait pu venir plus tôt, mais on a été malchanceux au Kenya (avec un abandon sur casse mécanique, ndlr). Cela n'en est que plus beau de gagner ici. On n'aurait pas pu espérer mieux que de gagner en Belgique pour notre première victoire ensemble."

Craig Breen cède donc son trophée de dernier vainqueur en date dans la cité des chats à Neuville. L’Irlandais achève le rallye à 30,7 secondes de son équipier chez Hyundai Motorsport après avoir été le seul à réellement menacer le multiple vice-champion du monde des rallyes. Battue à plate couture par les troupes d’Alzenau en Belgique, Toyota sauve néanmoins un podium grâce à Kalle Rovanpera qui termine à 43,1 secondes du vainqueur du jour. Le vainqueur du Rallye d’Estonie devance ses équipiers Elfyn Evans (+ 49,6) et Sébastien Ogier (+ 55,8). Fortement retardé par sa crevaison de samedi matin, Ott Tänak (Hyundai) complète le Top 6 à 3 minutes et 46 secondes.

La Power Stage de l’Ypres Belgium Rally, à savoir la spéciale de Francorchamps de 11,2km avec une arrivée sur la piste de rallycross, a été remportée par Ott Tänak avec un chrono de 6:48.3. L’Estonien sauve 5 points. Deuxième chrono pour Seb Ogier à 2 secondes. Thierry Neuville signe le 3e temps à 3,6 secondes. Kalle Rovanpera est 4e à 4,9, Elfyn Evans est 5e à 6,4.

Au championnat, Ogier conserve les rênes avec 158 unités. Neuville est désormais 2e, à égalité avec Evans, les deux hommes ayant chacun 124 points dans leur besace.

La catégorie WRC2 décimée a vu la victoire de Jari Huttunen qui fait triompher la nouvelle Hyundai i20 Rally2 pour sa première sortie. Nikolay Gryazin (VW), deuxième et dernier pilote de la classe au finish, est à… 43 minutes.

La meilleure Rally2 était la Citroën C3 de Yohan Rossel. Profitant des ennuis de transmission de Sébastien Bedoret (Skoda) ce matin, le Français finit 7ème au général et gagne en WRC3 pour 51 secondes sur le Belge Pieter Jan Michiel Cracco (Skoda) qui s’offre la victoire (nous y reviendrons plus longuement ultérieurement) dans le classement du championnat de Belgique des rallyes. Le 3ème homme du WRC3, médaillé d’argent en BRC, est un autre Belge en la personne de Vincent Verschueren (VW). Le champion de Belgique 2017 finit à 25 secondes de Cracco.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes est programmée en Grèce, du 9 au 12 septembre, pour le légendaire Rallye de l’Acropole qui fait son retour au calendrier.

ES19: Plus qu'une spéciale à tenir pour Neuville !

Ott Tanak a signé le meilleur chrono dans l'avant-dernière spéciale du Ypres Rallye. Il a devancé Thierry Neuville de sept dixièmes. Notre compatriote possède désormais 24.3 d'avance sur son équipier Craig Breen. Kalle Rovanpera possède désormais cinq secondes d'avance sur Elfyn Evans et peut envisager un nouveau podium. Décroché, Seb Ogier devra sans doute se contenter de la 5e place.

ES18: Scratch pour Tanak, Rovanpera passe 3e, Neuville assure

Achevée sur la terre du circuit de rallycross après quelques passages à la chicane, la Source ou Raidillon, la spéciale de Francorchamps qui servira en début d'après-midi de Power Stage a été remportée par Ott Tanak. "C'est un must de pouvoir rouler sur ce magnifique circuit avec une WRC. Il nous faudrait juste 500 chevaux supplémentaires," mentionnait l'Estonien.

Une demie seconde derrière la Hyundai, un Kalle Rovanpera bien réveillé ce matin s'empare de la 3e place au classement général provisoire au détriment d'Elfyn Evans. Voilà qui fait les affaires de Thierry Neuville, quatrième seulement de la spéciale abordée très prudemment, pour assurer sa première place et prendre les meilleurs repères possibles pour pouvoir y viser de gros points lors du second passage. "Cela fait plaisir de voir autant de monde au bord des spéciales dans ma région. Je ne veux pas les décevoir ni gâcher la fête. Je dois rester bien concentré car une erreur ou une crevaison est vite arrivée sur ces spéciales."

Les deuxièmes passages sur les tronçons de Stavelot et Francorchamps débuteront à 10h40 et 12h18.

ES17: Scratch pour Rovanpera, crevaison pour Ogier, Neuville à 31 km du bonheur

Le public est venu en nombre pour assister au triomphe de l'enfant du pays Thierry Neuville. Un gros km de queue à la sortie de l'autoroute de Malmédy pour accéder à la première spéciale du jour remportée par le jeune Kalle Rovanpera se rapprochant à 1.7 du podium et de son équipier Elfyn Evans.

Coup dur par contre pour Sébastien Ogier qui a crevé à l'arrière gauche. "Je suis sorti un peu trop large d'un virage resurfacé depuis les reconnaissances et j'ai tapé un rocher," expliquait le Français toujours cinquième mais désormais à 9.2 de la 4e place.

Une bonne nouvelle pour Thierry Neuville qui signe le 3e chrono à 1.4 du meilleur temps et compte désormais plus de 16 secondes d'avance sur son équipier Craig Breen qui s'est payé une frayeur en tapant un talus. "J'ai adoré la descente du circuit. Il y avait plus de grip que prévu. Il y a moyen d'aller plus vite au deuxième passage." Le Belge est désormais à 31 km de la victoire dans son rallye d'Ypres Belgium.

On croise tous les doigts pour lui.