Hamilton très critique quant à la décision de faire reprendre la course pour deux tours : "Ce n'était pas une course"

Septuple champion du monde, Lewis Hamilton a ouvertement et vertement critiqué la décision de faire reprendre le Grand Prix de Belgique pour deux tours, sous voiture de sécurité en raison de la pluie, dimanche à Spa lors du 12e rendez-vous du championnat du monde de Formule 1.

"Je suis déçu pour les fans. Nous n'avons pas le contrôle des conditions climatiques et j'adore rouler sous la pluie mais aujourd'hui, il s'agissait de quelque chose de plus important", a dit le pilote Mercedes au micro de Sky Sports.

"Les spectateurs sont restés présents et avaient encore de l'énergie mais on leur a volé leur course et ils méritent d'être remboursés", a lancé Hamilton. "Il s'agit avant tout d'argent. Nous faire rouler deux tours était un scénario financier. Tout le monde va recevoir son argent. C'est vraiment dommage de ne pas pouvoir rouler lundi."

Après une pause de plus de trois heures, les pilotes ont roulé deux tours sous voiture de sécurité mais la visibilité était mauvaise et les conditions n'étaient pas réunies. Le drapeau rouge a été brandi puis la course a été définitivement arrêtée. Grâce à ces deux tours, un classement a été établi et, pour la sixième fois dans l'histoire de la F1, la moitié des points a été attribuée.

"Ce n'était pas une course", a lancé Hamilton. "Je pense que le sport a fait un mauvais choix aujourd'hui. Ces deux tours ont uniquement servi à avoir un classement. C'est la seule et unique raison pour laquelle nous sommes sortis des stands."

Hamilton compte trois points d'avance au championnat du monde sur le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), auteur de la pole à Spa et donc déclaré vainqueur du GP.

Le GP des Pays-Bas est prévu dimanche prochain à Zandvoort.

Sur le même sujet