Les médias internationaux dénoncent le fiasco du GP de Spa Francorchamps

Le Grand Prix de Belgique a été le théâtre d'une bien mauvaise pièce. A cause de la météo, la course a dû être interrompue. Mais un vainqueur a été désigné après quelques tours. De quoi indigner la presse européenne.

Ce dimanche, plusieurs pilotes dont Lewis Hamilton et Fernando Alonso ont solidement attaqué la FIA. L'organisation a décidé de faire rouler juste le nombre minimum de tours de piste afin que les points puissent être attribués. Face à cette pluie de critiques, le directeur de la FIA avait sauté dans le bateau pour éteindre l'incendie. Mais globalement, cette décision ne passe pas. Que ce soit auprès des pilotes comme dans les médias où l'on s'insurge également de cette décision.

Dans son édition du jour, le journal L'Equipe titre "La Formule zér-EAU". "Au terme d'une interminable journée de pluie, la F1 s'est ridiculisée en offrant la victoire à Verstappen, et un premier podium à Russell, sans que le moindre mètre de course n'ait été réellement disputé", écrivent nos confrères.

Eurosport France n'est pas tendre non plus avec les organisateurs en fustigeant le fait que "l'argent est roi". Ils détaillent leur propos: "Dimanche, le petit monde de la Formule 1 a offert un spectacle surréaliste et pour tout dire pitoyable pour les spectateurs du circuit de Spa-Francorchamps, et d'une manière plus générale pour tous les amoureux du sport, persuadés qu'après 71 ans d'histoire, le barnum roulait bien sûr pour l'argent, mais qu'il tournait quand même rond et surtout pas sur la tête."

En Angleterre aussi, on a du mal à comprendre pourquoi les organisateurs ont choisi de rouler pendant deux tours. The Sun titre "La douche totale sur la farce du GP de Belgique interrompu après seulement trois tours". Selon eux, la FIA a donné une bien pâle image de son sport. "Cette course rend ce sport ridicule à bien des égards, notamment pour les nouveaux fans qu'il s'efforce d'attirer", affirment-ils.

De son côté, le Times estime que ce GP était "une insulte humide et dangereuse pour les fans de la F1": Pour le Guardian, les organisateurs "ont manqué de dignité".

"La F1 fait naufrage à Spa", titre AS. Le quotidien madrilène estime que "Le GP de Belgique 2021 restera longtemps dans les mémoires comme l'une de ces courses qui a mis presque tout le monde d'accord. Mais pour le pire. À l'égal de la bêtise de la course américaine de 2005. (...) Les trois heures de silence ont fait mal aux fans. Sur le circuit et à la maison. Et le résultat "express" pour clôturer une qualification et résoudre le grand prix a mauvais goût, très mauvais."

Selon la Gazzetta dello Sport, "la Formule 1 a été humiliée... par la F1!". "La décision prise lors du GP de Belgique, d'attendre, puis de tourner derrière la voiture de sécurité pendant quelques tours et quelques minutes. Pour ensuite montrer immédiatement le drapeau rouge et tout arrêter, est la mortification d'un sport qui, depuis plus de soixante-dix ans, exalte le courage d'oser, tant du point de vue technique que du point de vue de la capacité de conduite".

Sur le même sujet