Max Verstappen gagne un GP d'Abou Dhabi fou et est sacré champion du monde (VIDEO)

C'est dans le dernier tour que le titre a basculé dans le camp du Hollandais.

Martin Businaro
Max Verstappen gagne un GP d'Abou Dhabi fou et est sacré champion du monde (VIDEO)
©AFP

Ce Grand Prix d’Abou Dhabi 2021 restera dans les annales. Un premier rebondissement survenait dès l’extinction des feux quand Lewis Hamilton (Mercedes) surprenait Max Verstappen (Red Bull) pour virer en tête de l’épreuve. Verstappen tentait de récupérer son bien au virage n°7 mais forçait son rival à quitter la piste, ce dernier reprenant la tête en coupant la chicane. La direction de course classait la manoeuvre sans suite, l’écart se creusant entre les deux hommes.

Après le premier changement de pneus, Hamilton se faisait copieusement gêner par Sergio Pérez (Red Bull), resté avec ses gommes tendres du départ, de quoi permettre à Verstappen de recoller à une seconde. Le pilote Mercedes parvenait néanmoins à reprendre ses distances.

Le premier rebondissement survenait à la mi-course quand la Safety Car virtuelle était déployée suite à l’immobilisation en bord de piste d’Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo). Red Bull en profitait pour refaire passer Verstappen par les boxes pour chausser des pneus frais, ce que ne faisait pas Mercedes vis-à-vis de Hamilton. Le Hollandais se lançait dans une course-poursuite désespérée pour recoller à son rival pour le titre mondial.

A cinq tours de l’arrivée, Nicholas Latifi tapait le rail de sécurité sous le Yas Hotel, de quoi provoquer la montée en piste de la Safety Car. Verstappen en profitait pour chausser des gommes tendres fraiches. A un tour de la fin, la course était relancée et Verstappen prenait le dessus à la première épingle. Malgré tous les efforts de Hamilton, rien n’y faisait et « Mad Max » pouvait laisser exploser sa joie pour cueillir son premier titre de champion du monde tout en cueillant le point du meilleur tour en course. L’émotion est à son comble dans le stand Red Bull, d’autant que Honda fait ses adieux officiels à la F1 par un titre pilotes, le premier depuis 1991 et Ayrton Senna.

En 2008, Lewis Hamilton avait décroché son premier titre dans le dernier tour. Treize ans plus tard, le Britannique perd un huitième titre qui semblait pourtant acquis quelques instants plus tôt. Gageons que LH44 reviendra en 2022 pour prendre sa revanche, lui qui aura George Russell comme équipier l'an prochain. Le titre des constructeurs est une bien maigre consolation pour Mercedes. La troisième marche du podium est occupée par Carlos Sainz qui offre un dernier podium à Ferrari tandis que la Scuderia prend la troisième marche du podium chez les constructeurs.

Résultat de la course:




>> Le classement final du championnat du monde <<