GP d'Abou Dhabi: les réclamations de Mercedes rejetées, Verstappen garde son titre

Mercedes saisira-t-elle le Tribunal Arbitral du Sport comme ultime recours ?

GP d'Abou Dhabi: les réclamations de Mercedes rejetées, Verstappen garde son titre
©RBR

Dans les instants qui ont suivi l'arrivée du Grand Prix d'Abou Dhabi, Mercedes a fait savoir qu'elle portait réclamation contre les résultats de cette course où Max Verstappen a décroché la victoire et le titre de champion du monde.

L'écurie allemande avait lancé deux appels. Le premier à l'encontre de Max Verstappen qui aurait à un moment dépassé sous régime de voiture de sécurité. Le second pour non-respect de la procédure de relance. En effet, seules les voitures entre Hamilton et Verstappen ont été autorisées à se dédoubler et la course a été relancée alors que ces dernières n'avaient pas ramarré le peloton. Il y a donc violation claire, selon Mercedes, des points 48.8 et 48.12 du règlement sportif.

Vers 19h30, le premier des deux appels, celui où Verstappen s'est porté à hauteur de Hamilton, était officiellement rejeté. Le rapport rendu public dit que si la plainte de Mercedes était considérée comme étant recevable, "bien que Verstappen se soit déplacé, pendant une très courte période, légèrement devant Hamilton, à un moment où les deux voitures accéléraient et freinaient, il est revenu derrière Hamilton et n'était pas devant lui lorsque la période de la Safety Car a pris fin".

Vers 20h05, le second était à son tour rejeté. Les commissaires sportifs affirment que le directeur de course est autorisé à contrôler l'utilisation de la voiture de sécurité, et prendre les résultats de l'avant-dernier tour (comme l'a demandé Mercedes) seulement si "cela réduit effectivement la course rétrospectivement". Dans ce cas, les arguments de Mercedes ne sont pas appropriés.

Max Verstappen garde donc son titre de champion du monde. On ne rappellera jamais assez qu'un titre de champion du monde se joue sur la piste et non sur tapis vert. C'est le pilote qui est dans la monoplace. Pas les avocats.

Sur le même sujet