GP d'Arabie saoudite: Verstappen s'impose après une superbe passe d'armes avec Leclerc

Carlos Sainz complète le podium.

GP d'Arabie saoudite: Verstappen s'impose après une superbe passe d'armes avec Leclerc
©Belga

Ce deuxième Grand Prix d’Arabie saoudite à Djeddah fut globalement assez calme mais le rebondissement principal eut lieu au 16ème tour et la principale victime fut le poleman Sergio Pérez. Le pilote Red Bull, qui semblait bien parti pour décrocher sa troisième victoire en F1, venait de s’arrêter pour changer de gommes quand Nicholas Latifi (Williams) s’encastrait dans le mur de pneus quelques instants plus tard. La course était neutralisée et ses rivaux en profitaient pour ravitailler, boutant le Mexicain hors du podium par la même occasion.

Le manque de pot de Pérez faisait les affaires de Charles Leclerc qui n’en demandait pas tant pour se propulser en tête de l’épreuve. Toujours flanqué de Max Verstappen, le pilote Ferrari avait du fil à retordre avec son homologue de chez Red Bull à partir du 42ème tour. Les deux pilotes s’échangeaient la tête à plus d’une reprise. Verstappen finissait par trouver l’ascendant à l’entame du 47ème tour et c’était définitif pour le Hollandais.

Après une entame catastrophique à Sakhir, le champion du monde en titre lance enfin sa saison et ouvre son compteur. Cela démontre qu’il faudra compter sur la Red Bull RB18 quand la fiabilité est là. Charles Leclerc est vaincu avec les honneurs mais sauve le point du meilleur tour en course. Le pilote n°16 demeure le leader du championnat. Carlos Sainz complète le podium et permet à Ferrari de marquer de gros points au classement des constructeurs. Le malchanceux Pérez échoue au pied du podium.

George Russell sauve quelques unités pour Mercedes en prenant la cinquième place. Mais jamais la W13 n’a été en mesure de suivre le rythme des leaders. A l’issue d’un duel jusqu’au dernier virage avec Lando Norris (McLaren), Esteban Ocon (Alpine) prend la sixième place. Pierre Gasly (AlphaTauri) ouvre son compteur et finit huitième devant Kevin Magnussen (Haas). Parti très loin après une qualification désastreuse, Lewis Hamilton (Mercedes) complète le Top 10.

Le classement: