F1 - Ferrari: "On n'a pas commis d'erreur en qualifications..."

La Scuderia pense être nettement plus compétitive en course avec le retour du soleil

F1 - Ferrari: "On n'a pas commis d'erreur en qualifications..."
©L.P.R

Eclats de rire hier en salle de presse au début de Q3 quand on a entendu Charles Leclerc s'interroger sur ses pneus: "Que m'avez-vous mis comme gommes," a demandé le Monégasque par radio? Réponse de son ingénieur: "C'est une erreur". Et le pilote Ferrari de demander: "Dois-je continuer avec ces pneus-là?" Réponse: "Oui, tu fais ton tour normalement."

Une conversation suscitant une nouvelle polémique. Comment pouvait-on se tromper ainsi de pneus en qualifications?

Après la séance, Laurent Mekies, le directeur sportif de l'équipe, a de suite déclaré qu'aucune faute n'avait été commise. Beaucoup doutaient de sa sincérité. Nous avons tenté de savoir ce qu'il s'était réellement passé.

"En fait, l'erreur a été de dire que c'était une erreur," nous explique-t-on en interne chez les "Rouges". "Car nous avons respecté le plan. Il a été choisi de ne pas monter de pneus tendres neufs à Charles lors de la Q3 mais bien des gommes usées. Il y a trois raisons à cela. Tout d'abord, nous savions qu'il y avait peu de chance de battre la Red Bull de Max Verstappen même avec des enveloppes neuves. Ensuite, nous savons depuis le début du week-end que Charles partirait en fond de peloton. 15ème ou 16ème ne change pas grand chose. Nous avons dès lors préféré garder un train de tendres neufs en plus pour le GP"

Même deux puisque Leclerc n'est ressorti en fin de qualification que pour donner une aspiration à son équipier Carlos Sainz.

Une Ferrari s'élancera donc en pole, l'autre seizième. Mais la Red Bull de Max était six dixièmes plus rapide sur un tour... On reste néanmoins confiants sur les chances de succès cet après-midi. "D'abord parce que Carlos a tout de même devancé Sergio Pérez à la régulière. Ensuite car nous savons que Charles aurait pu réduire cet intervalle. Enfin car la météo s'annonce plus estivale aujourd'hui. Il devrait y avoir 20 degrés de plus sur la piste et cela devrait jouer en notre faveur. Nos Pirelli vont mieux fonctionner."