WRC Grèce: Dieu de l'Acropole, Thierry Neuville s'impose et emmène un historique triplé Hyundai

Le Belge n'a pas offert son premier succès de l'année à son équipier. Il remonte troisième du championnat.

WRC Grèce: Dieu de l'Acropole, Thierry Neuville s'impose et emmène un historique triplé Hyundai
©Belga

Cette fois, il n'y a pas eu de catastrophe. Pas de souci mécanique, pas de glissade non contrôlée et encore moins de consigne. Leader depuis l'abandon de Sébastien Loeb samedi matin, Thierry Neuville a remporté ce dimanche en Grèce son seizième succès mondial. Son premier depuis l'Espagne il y a quasi un an. Son premier aussi avec cette nouvelle Hyundai i20 WRC1 hybride.

Auteur de quatre meilleurs temps, notre compatriote a parfaitement géré cette fois son avantage pour s'imposer avec 15 secondes d'avance sur son équipier Ott Tanak. Au terme d'une course hécatombe frappant ses concurrents Ford et Toyota, Hyundai a décroché un premier podium 100% coréen historique. Un exploit sur une des joutes les plus cassantes de la saison pour des WRC1 qu'on disait « en carton » car très peu fiables.

C'est aussi la troisième victoire consécutive de Hyundai cette année après la Finlande et la Belgique, la quatrième pour cinq à Toyota et une à Ford cette saison.

Au classement des constructeurs, Hyundai revient à 63 points des Japonais. Tandis que Kalle Rovanpera, victime d'une nouvelle erreur après avoir peiné en ouvrant la route vendredi, voit son avance réduite à 53 unités sur Ott Tanak regrettant que Thierry Neuville ne lui ait pas offert son succès et sept unités supplémentaires.

Revenu troisième à 76 unités du Finlandais et 23 de son équipier estonien, notre représentant reste, mathématiquement seulement, encore en lice pour le titre mondial alors qu'il reste encore trois épreuves et nonante unités à distribuer. Si Jean Todt, David Richards, Toto Wolff ou Christian Horner avait été à la tête de Hyundai Motorsport, il y aurait eu consigne d'équipe et Thierry Neuville aurait dû laisser passer Ott Tanak. Mais les dirigeants coréens ont déjà démontré par le passé qu'il n'aimait pas falsifier un résultat sportif et que pour eux le titre des marques était la priorité.

« Ne pas donner de consigne est la bonne décision si vous voulez faire de la bonne communication, mais c'est la mauvaise si vous souhaitez gagner des championnats, » a déclaré Ott.

Cela ne va certainement pas améliorer les tensions entre les deux équipiers. On se mordra les doigts dans le cas peu probable où Ott perd son deuxième titre pour moins de sept points. En attendant, Thierry Neuville a enfin renoué avec la première place le boudant depuis le début d'année. Il n'est que le quatrième pilote à gagner cette saison.

« Cela fait plaisir après tous les moments difficiles que nous avons vécus cette année, » a déclaré à l'arrivée le pilote de Martijn Wydaeghe rejoignant Bjorn Waldegard et... Ott Tanak au nombre de victoires mondiales. « Je pense l'avoir bien méritée celle-là après une épreuve difficile à Ypres. Je suis également très heureux pour toute l'équipe signant son meilleur résultat d'ensemble en WRC. Cela récompense beaucoup d'efforts de tout le monde et augure d'autres bons résultats pour la suite. »