Le GP de Francorchamps a généré 42 millions d'euros de retombées pour la Wallonie

L'édition 2022 du Grand Prix de F1 à Francorchamps fin août a généré des retombées économiques évaluées à près de 42 millions d'euros pour la Wallonie, en nette progression par rapport à 2017 (20,52 millions d'euros), selon une mise à jour d'une étude du consultant Deloitte, cité par le portail L-Post dimanche.

Rédaction
Le GP de Francorchamps a généré 42 millions d'euros de retombées pour la Wallonie
©Photo News

Les retombées pour la Belgique sont estimées à plus de 55 millions d'euros cette année 2022 par le bureau d'audit contre 29,529 millions en 2017. L'opération s'avère positive pour les caisses de l'Etat fédéral, qui ont engrangé des recettes évaluées à 5,33 millions d'euros (en progression de près de 22% par rapport à 2017), d'après la mise à jour d'une étude réalisée en 2017 par le consultant.

Les recettes fiscales pour les communes de Malmedy et de Stavelot sont, elles, évaluées à environ 1,25 million d'euros.

Cependant le Grand Prix de Francorchamps demeure déficitaire. Selon les données provisoires, l'édition 2022 a enregistré une perte de 5,7 millions d'euros contre -6,5 millions d'euros en 2017 (-8,5 millions en 2016).

En comptant le déficit de 2022, la Wallonie aura déboursé, au total, plus de 81 millions d'euros pour effacer l'ardoise des pertes du GP de F1 à Francorchamps depuis 2007, relève L-Post.