Dietrich Mateschitz, Monsieur Red Bull, est décédé

Il était à la tête de cet incroyable empire que celui de la célèbre marque sous taurine.

Martin Businaro
Dietrich Mateschitz, Monsieur Red Bull, est décédé
©Red Bull

On le savait malade depuis un long moment, et les dernières nouvelles n'étaient pas très rassurantes. Ce samedi soir, Red Bull a confirmé que son emblématique co-fondateur Dietrich Mateschitz était décédé. L'Autrichien avait 78 ans.

Originaire des montagnes de Styrie, Mateschitz a lancé dans les années 80 avec un associé thaïlandais une boisson énergisante inspirée de celles que prennent les taximen de la région pour tenir debout toute la journée. Cette association allait donner naissance à un incroyable empire tentaculaire qui allait s'investir sans retenue dans le sport, en particulier mécanique et extrême.

Red Bull fait ainsi sa première grande entrée en F1 en sponsorisant l'écurie Sauber dès 1995. Sous l'impulsion de Mateschitz, elle mettra ensuite la main sur l'écurie Jaguar pour la rebaptiser au nom du taureau rouge en 2005. Quelques mois plus tard, c'est l'écurie Minardi qui passe sous pavillon autrichien. La suite, on la connait.

En parallèle de l'aventure dans le Circus, Red Bull fonde sa filière de jeunes pilotes et place des billes dans d'autres championnats, notamment le WRC, le DTM ou la NASCAR. Le marchand de canettes devient également promoteur du Mondial des rallyes et du World Rallycross. On voit également le bovidé écarlate sur deux roues tandis que les sportifs associés à la marque, dont Sébastien Loeb ou notre Thierry Neuville national pour ne citer qu'eux, sont légion.

Assurément, à quelques instants du coup d'envoi des qualifications du GP des Etats-Unis, l'émotion sera forte dans le paddock de la Formule 1 et, en particulier, dans les garages des deux écuries Red Bull du plateau. Mine de rien, c'est un grand monsieur des sports mécaniques qui vient de s'en aller...