Les parents de Jules Bianchi sont arrivés à l'hôpital en évitant les photographes. 

L'état de santé de Jules Bianchi, accidenté dimanche au GP du Japon de F1, est "critique, mais stable", a indiqué un porte-parole de la FIA, Matteo Bonciani, lundi soir devant l'hopital de Yokkaichi à la demande des parents du pilote français, arrivés un peu plus tôt.

"Comprenez-bien, c'est très très grave (ndlr: sans évolution)", a ajouté Matteo Bonciani, très ému car très proche de Bianchi, après avoir parlé brièvement, en anglais, en français et en italien, aux quelques journalistes qui attendaient depuis plusieurs heures.

Bonciani n'est pas un médecin et a fait cette déclaration à la demande des parents de Jules Bianchi, "qui ne se sentaient pas (capables) de parler à la presse", a-t-il précisé.

Arrivés en début de soirée de Nice, via Dubai, Philippe et Christine Bianchi rencontreront mardi matin l'équipe de médecins qui s'occupe de leur fils de 25 ans, pilote de l'écurie Marussia en F1 depuis 2013.

Les parents de Jules Bianchi sont arrivés à l'hôpital

Les parents du pilote français Jules Bianchi, grièvement blessé à la tête dimanche à la fin du Grand Prix du Japon, sont arrivés lundi soir à l'hôpital de Yokkaichi où l'état de santé de leur fils reste inconnu.

Philippe et Christine Bianchi, partis dimanche de Nice, via Dubaï, sont arrivés vers 20h25 locales (11h25 GMT, 13h25 françaises). Ils ont soigneusement évité les quelques photographes et cameramen postés à l'entrée des urgences depuis la fin d'après-midi,en passant par une autre porte de l'autre côté de l'hôpital.

Le responsable presse de la F1 au sein de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) s'est interposé pour empêcher un journaliste de Canal Plus de filmer la moindre image, puis lui a promis de ressortir un peu plus tard pour lui dire quelques mots, avec l'accord de la famille.

Toute la journée, la consigne "no comment" a été appliquée à la lettre par tous les proches de Bianchi, qu'il s'agisse des membres de son écurie, le Team Principal John Booth et le propriétaire Graeme Lowdon, par le kiné personnel du pilote, Andrea Ferrari, et par le pilote vénézuélien Pastor Maldonado (Lotus), qui a passé trois heures le matin puis est parti à Sotchi où se disputera dimanche le prochain Grand Prix.

En début de soirée, peu avant l'arrivée des parents Bianchi, un médecin de la FIA, le Dr Ian Roberts, chargé des opérations de secours en piste, était arrivé à l'hôpital, accompagné de Booth et Lowdon. A l'intérieur de l'hôpital se trouvait toujours, a priori, le Team Principal de la Scuderia Ferrari, Marco Mattiacci.

Dans le courant de l'après-midi, l'écurie Marussia, chez qui Bianchi court depuis 2013, avait diffusé un communiqué dans lequel elle demandait "patience et compréhension".

"Concernant l'état de santé de Jules, nous respecterons, et nous serons guidés par les souhaits de la famille Bianchi", expliquait Marussia. "Les bulletins de santé ultérieurs, au moment le plus approprié, seront communiqués en liaison avec l'hôpital général de Mie, à Yokkaichi."