Hockenheim et Imola pourraient encore apparaître au calendrier du championnat du monde de Formule 1 cette année, à la suite d'un rapport selon lequel la F1 envisagerait deux autres courses en Europe, annonce jeudi le magazine "Auto, Motor und Sport".

La F1 a révélé cette semaine les huit courses européennes qui vont lancer la saison 2020, retardée par l'épidémie de coronavirus, entre le 5 juillet à Spielberg, en Autriche, et le 6 septembre à Monza, en Italie.

L'intention était alors d'aborder une période de trois mois avec des Grands Prix situés dans le monde et qui devraient se terminer par le Grand Prix d'Abou Dhabi en décembre.

Selon "Auto, Motor und Sport", Hockenheim, en Allemagne, Imola et Mugello, en Italie, pourraient être encore recevoir un appel des organisateurs de la F1.

Le circuit allemand s'est déclaré prêt à organiser une course si un accord financier peut être conclu avec la F1. Après avoir organisé le Grand Prix d'Allemagne jusqu'en en 2019, il ne figurait pas au calendrier cette année.

Le Mugello n'a jamais accueilli de course de F1, mais est utilisé par Ferrari pour ses essais. Imola a longtemps accueilli le Grand Prix de Saint-Marin, mais a disparu de l'horizon en 2006.

Le championnat du monde de Formule 1 doit comporter au moins 8 courses pour être entériné. Mais il faut au moins 15 épreuves pour obtenir la totalité des revenus de la télévision.

Les organisateurs espèrent disputer jusqu'à 18 des 22 courses prévues en 2020.