Le Français de 22 ans n'avait aucune chance de s'en sortir.

Le destin a frappé en cette fin d'après-midi à Francorchamps. Nous étions au troisième tour de l'épreuve de F2 quand un effroyable crash s'est produit au sommet du Raidillon.

A l'origine, c'est le fils de l'ancien champion de F1 Jean Alesi, Guiliano, qui a perdu le contrôle de sa monoplace dans la montée du Raidillon. La F2 du team Trident a tapé en haut à gauche et est revenue sur la piste semant le chaos dans le peloton encore groupé. Pour l'éviter, Anthoine Hubert a tapé le rail à droite et est revenu au milieu de la piste. A cet instant, Juan-Manuel Correa, lancé à 250 km/h l'a tapé de côté, au niveau de la tête du pilote, coupant littéralement sa voiture en deux. Il ne restait que la cellule de survie de la monoplace rose de chez BTWArden. Mais le choc a été trop violent et n'a laissé aucune chance au pauvre espoir français. La voiture de l'Américain était elle retournée quelques dizaines de mètres plus loin, le protégé de chez Sauber, conscient, souffrant de plusieurs fractures aux jambes. Il est actuellement hospitalisé dans un état stable.

La course était instantanément interrompue au drapeau rouge. Et moins de dix minutes plus tard, alors que les secours étaient encore sur place, la direction de course annonçait que l'épreuve ne repartirait pas. Ce qui n'est jamais bon signe...

Un peu plus d'une heure après, on apprenait la triste nouvelle. Et ce que l'on craignait en voyant la violence du choc, se confirmait. Anthoine Hubert est décédé officiellement à 18h35. Emmené au centre médical du circuit, Le jeune Lyonnais de bientôt 23 ans a succombé à ses blessures.

En deuil, la grande famille du sport auto perd un de ses plus sérieux espoirs pour la F1. Sacré en F4 France en 2013, ce grand pote de Pierre Gasly avait décroché le titre en GP3 Series l'an dernier avec ART. Repris dans la filière Renault F1 en tant que pilote affilié, il occupait la 8e place du championnat de F2 après ses deux victoires au Castellet et à Monaco en bénéficiant du système de grille inversée.