L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) est devenu champion du monde de Formule 1 pour la 4e année consécutive, dimanche à New Delhi, en remportant le Grand Prix d'Inde, alors que son dernier rival pour le titre, Fernando Alonso (Ferrari), a terminé 11e de cette course.

A trois manches de la fin de saison (Abou Dhabi, Etats-Unis, Brésil), Vettel compte désormais 115 points d'avance sur Alonso et ne peut plus être rejoint par le double champion du monde espagnol.

Vettel, parti en pole position, a dominé la course de bout en bout, et remporté sans le moindre suspense son 36e Grand Prix de F1, dont dix cette saison et six d'affilée depuis le GP de Belgique, fin août à Spa.

Vettel rejoint au palmarès mondial le Français Alain Prost, quatre fois champion du monde entre 1986 et 1993, soit il y a 20 ans exactement. Il n'a plus devant lui que l'Allemand Michael Schumacher, sept fois champion du monde, et l'Argentin Juan Manuel Fangio, 5 titres dans les années 50.

Le podium de cette 16e manche de la saison 2013 a été complété par un autre Allemand, Nico Rosberg (Mercedes), et le Français Romain Grosjean (Lotus), parti 17e sur la grille, mais quand même sur le podium, pour la troisième course d'affilée.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), 26 ans, est devenu dimanche le plus jeune quadruple champion du monde de l'histoire de la Formule 1, rejoignant au palmarès le Français Alain Prost titré pour la 4e fois en 1993, à 38 ans. A l'époque, Vettel avait 6 ans.

Vettel et Red Bull à l'amende pour leur célébration du 4e titre

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a infligé une amende à Sebastian Vettel pour la manière dont il a célébré son 4e titre de champion du monde de Formule 1 dimanche à l'arrivée du GP d'Inde. Pour avoir effectué quelques 'burnouts' (dérapages sur place qui font fumer les pneumatiques), Vettel et son équipe Red Bull, qui a célébré son 4e titre des constructeurs, vont devoir débourser 25.000 euros.

Après ses pirouettes, Vettel est sorti de sa voiture, l'a embrassée et a couru sur la piste en saluant la foule avant de rejoindre le paddock.

La FIA a justifié sa sanction, assortie d'un avertissement, parce que Vettel avait retardé les procédures d'après-course en ne rejoignant pas immédiatement le parc fermé comme le prévoit le règlement.