Charles Leclerc a signé une pole position pour la moins rocambolesque pour son Grand Prix national, à Monaco. Le Monégasque a décroché la 8ème pole de sa carrière mais a tapé le rail à la sortie de la chicane de la piscine. Le drapeau rouge étant brandi alors qu'il ne restait que 16 secondes au chronomètre, le pilote Ferrari a conservé son bien par K.O. Mais gageons que le vainqueur des GP de Belgique et d'Italie 2019 aurait aimé décrocher sa pole sur ses terres sur un autre final. Leclerc est crédité d'un chrono en 1:10.346.

La première ligne sera explosive puisque Max Verstappen (Red Bull) s'élancera à ses côtés. Piégé par le drapeau rouge, le vainqueur du GP d'Émilie-Romagne est à deux dixièmes de la Ferrari n°16. Valtteri Bottas (Mercedes) sauve les meubles avec le troisième temps devant Carlos Sainz qui confirme le net regain de forme de Ferrari en Principauté. La jeunesse est en troisième ligne avec Lando Norris (McLaren) et Pierre Gasly (AlphaTauri), le Britannique et le Français portant leurs teams à bout de bras ce week-end.

Onze couronnes mondiales sont en quatrième ligne avec Lewis Hamilton (Mercedes) devant Sebastian Vettel (Aston Martin). Le Top 10 est complété par Sergio Pérez (Red Bull), à qui le drapeau rouge a également couté cher, et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo).

La Q2 a inévitablement fait des déçus. Esteban Ocon (Alpine) a buté en 11ème position. Le Français aura néanmoins l'avantage de choisir ses pneus pour la course. Désillusion également pour Daniel Ricciardo (McLaren) qui continue de subir la domination de son équipier depuis le début du week-end. L'Australien est 12ème, devant Lance Stroll (Aston Martin). Coup de tonnerre en Q1 avec l'élimination de Fernando Alonso (Alpine), 17ème. En difficulté sur une piste qu'il n'avait jamais foulée avant ce week-end, Yuki Tsunoda (AlphaTauri) est 16ème. Suite à son crash survenu lors de la 3ème séance d'essais libres, Mick Schumacher (Haas) n'a pas pris part à la qualif.

Le départ du GP de Monaco sera donné demain à 15 heures.