Le contraste par rapport à la semaine dernière est flagrant. Après le beau soleil de la semaine dernière, le Red Bull Ring a été noyé sous des trombes d’eau. Les qualifications du Grand Prix de Styrie ont même été retardées de 25 minutes, tant les conditions étaient exécrables. Quand ils purent enfin chasser le chrono, les pilotes durent jouer les équilibristes, nombreux partant à la faute.

Lewis Hamilton a donné une leçon de pilotage en signant la pole position. Le pilote Mercedes a réalisé un tour sensationnel en 1:17.815. Mais le poleman aurait dû être Max Verstappen (Red Bull). Le Hollandais était en train d’améliorer mais est parti à la faute dans l’avant-dernier virage après avoir été gêné par Vettel. Excellent troisième chrono Carlos Sainz (McLaren) qui confirme la belle progression de son équipe.

Le poleman de la semaine dernière, Valtteri Bottas (Mercedes), a dû se contenter du 4ème temps devant un tout bon Esteban Ocon, 5ème sur sa Renault. Crédité du 6ème chrono, Lando Norris (McLaren) reculera de trois places sur la grille suite à une pénalité. Sa position sera occupée par Alex Albon (Red Bull) devant Pierre Gasly (AlphaTauri) et Daniel Ricciardo (Renault). Sebastian Vettel complète le Top 10.

Plus d’un a bu la tasse ce samedi après-midi. Après Sebastian Vettel la semaine dernière, ce fut au tour de Charles Leclerc d’être éliminé en Q2. Le Monégasque a été crédité du 11ème chrono, devant un surprenant George Russell. Cela faisait depuis longtemps qu’une Williams n’a plus été la fête. Catastrophe pour Racing Point. Très performants sur le sec vendredi, Lance Stroll n’a pu faire que le 13ème temps, quatre échelons devant Sergio Pérez. Enfin, Romain Grosjean (Haas) n’a pas signé de chrono.