Jorge Lorenzo l'a confirmé, il mettra un terme à sa carrière dimanche soir à l'issue du Grand Prix de Valence.

C'est un grand champion qui s'en va, après dix-huit ans de championnat du monde et cinq titres, deux en 250cc et trois en catégorie reine. Le Majorquin l'a annoncé cet après-midi lors d'une conférence de presse exceptionnelle. A vrai dire on s'y attendait un peu tant la saison du n°99 a été pénible, 25 petits points, une onzième place comme meilleur résultat, et une moto qu'il n'a jamais réussi à apprivoiser. Restait à savoir si c'était lui ou Honda qui allait mettre un terme à ce calvaire. On connaît désormais la réponse. Si cette dernière saison a été catastrophique c'est notamment à cause des blessures subies par l'espagnol ces derniers mois. Blessure au pied pendant l'automne, puis du scaphoïde, ce qui l'a empêché de se préparer pendant l'inter saison, ensuite une fracture aux côtes au premier Grand Prix et enfin une fracture vertébrale cet été qui l'a tenu à l'écart des circuits pendant deux mois. Trop pour un seul homme d'autant qu'aucune amélioration avec la moto ne s'annonçait. Une saison pourrie qui ne doit pas éclipser sa carrière, riche de deux titres en 250cc, 2006 et 2008, avant d'arriver en MotoGP où il s'impose dès sa troisième course, première victoire d'une série de 47. L'espagnol remportera ensuite trois titres, en 2010, 2012 et 2015, face à Rossi et Marquez grâce à un pilotage d'une grande pureté. A 32 ans Jorge Lorenzo aspire à une vie plus calme et entend préserver sa santé. C'est un grand pilote qui se retire, retrait qui pourrait profiter à Johann Zarco. Dommage que la dream team Marquez-Lorenzo annoncée en debut d'année n'ai jamais existé.