Légende du sport automobile anglais, Stirling Moss est décédé dimanche matin à l'âge de 90 ans des suites d'une maladie des poumons. "Il est mort comme il a vécu, d'une belle manière", a déclaré sa femme au quotidien anglais Daily Mail.

Stirling Moss a disputé onze saisons en Formule 1, de 1951 à 1961. L'Anglais, considéré comme un des meilleurs pilotes de l'histoire, a remporté 16 Grand Prix sur 66 disputés mais est toujours passé à côté de la couronne mondiale. C'est sur le circuit de Monaco en 1961 qu'il a signé un de ses succès les plus retentissants. Au volant de sa Lotus, il a devancé les rapides Ferrari.

Il a échoué à quatre reprises à la 2e place du championnat (1955, 1956, 1957, 1958), dont trois fois derrière l'Argentin Juan Manuel Fangio, et trois fois à la 3e place (1959, 1960, 1961). Cette statistique fait de lui le pilote le plus victorieux sans titre mondial, ce qui lui a valu le surnom de "champion sans couronne".

Icône du sport anglais et membre du 'Hall of Fame' (Temple de la renommée, ndlr) du sport automobile international, il s'est illustré dans d'autres disciplines que la Formule 1. Il a notamment terminé à deux reprises deuxième des 24 Heures du Mans (1953, 1956) et une fois deuxième du rallye de Monte-Carlo (1952). Il a remporté 212 des 519 courses auxquelles il a participé.

Moss a mis un terme à sa carrière sportive après un violent crash sur le circuit de Goodwood en 1962. Dans le coma et paralysé pendant quelques semaines, il a ensuite dû se contenter de courses historiques. Il a toutefois continué la pratique du sport automobile jusqu'en 2011, alors âgé de 81 ans.

"C'était le tour de trop. (...) Il a simplement fermé les yeux", a déclaré sa femme Susie Moss à l'agence britannique PA.

Mercedes, son écurie lors de la saison 1955, n'a pas tardé à réagir sur Twitter. "Aujourd'hui, le sport n'a pas perdu qu'une véritable icône mais aussi un gentleman. La famille Mercedes a perdu un ami qui lui était cher."