Dans le coma depuis plus d'un mois, Jules Bianchi lutte toujours contre la mort. Et son état de santé qui n'évolue pas inquiète.

Le pilote Jules Bianchi serait toujours hospitalisé dans un "état critique, mais stable" à l'hôpital de Yokkaichi au Japon. Voilà plusieurs semaines qu'aucune nouvelle n'a été donnée sur l'état de santé du pilote français, grièvement blessé lors du Gand Prix du Japon le 5 octobre dernier.

Si l'adage "pas de nouvelle, bonne nouvelle" semble souvent convenir, dans le cas de Jules Bianchi, il semble que les nouvelles ne soient pas rassurantes. Le directeur de l'écurie Marussia, dans laquelle évoluait Jules Bianchi, Graeme Lowdon, a déclaré à Sky Sports qu' "il n'y a pas d'évolution de son état de santé".

Difficile donc de savoir réellement dans quel état se trouve le pilote français, mais on imagine que son état reste très grave et préoccupant alors que les premières semaines sont souvent décisives. Le directeur de Marussia a rappelé une fois encore que ''tous les membres de l'équipe Marussia et ses fans, très nombreux, pensent à Jules aujourd'hui''.

Et au sein même des paddocks, même si la tête est à la course au titre (le champion du monde sera connu lors du dernier Grand Prix à Abou Dhabi), les pensées sont également dirigées vers le jeune pilote de 25 ans. L'Allemand Nico Rosberg a donné une anecdote au journal l'Équipe sur Jules Bianchi, qu'il croisait aussi en dehors des circuits. "J'ai eu la chance de souvent côtoyer Jules lorsqu'on rentrait des Grands Prix. Il habite Marseille et moi, Monaco. Quand vous discutez avec lui, vous vous rendez compte que c'est un gars vraiment bien. Il est très attentif par rapport aux autres. je me rapelle qu'un jour, cette année, je n'avais plus de batterie sur mon téléphone. Il n'a pas hésité à me prêter le sien pur que j'appelle ma femme. Jules est toujours sympa", a confié le champion allemand.