Les organisateurs du GP de France de Formule 1 ont signé un contrat de cinq ans avec Bernie Ecclestone, le patron de la F1, pour que l'épreuve puisse se dérouler à Magny-Cours de 2005 à 2009, et l'annulation de l'édition 2004 constitue "une simple pause", a déclaré samedi, sur l'antenne de Radio Monte-Carlo, Roland Hodel, le président du directoire du circuit.

"Nous faisons une pause en 2004, en accord avec Bernie Ecclestone, et nous avons signé un contrat de 2005 à 2009, avec la possibilité de rajouter encore cinq ans (...) le site de la Formule 1, c'est Magny-Cours. Il faut qu'en 2004 tous ceux qui aiment le sport automobile se mobilisent pour nous apporter tous les partenariats qui nous sont nécessaires pour qu'on retrouve la Formule 1", a précisé Roland Hodel.

Le président du conseil général (département) de la Nièvre, Marcel Charmant, a annoncé, dans une interview publiée samedi dans le Journal du Centre, l'annulation, pour des raisons financières, du Grand Prix de France prévu le 11 juillet 2004 à Magny-Cours.