Le WRC prêt à redémarrer en Estonie avant de passer par la Turquie, la Belgique, l'Allemagne, l'Italie, le Japon (?) et l'Espagne

Le responsable rallye de la FIA Yves Matton, conjointement avec le promoteur du WRC, n'ont pas ménagé leurs efforts ces dernières semaines pour trouver des solutions à la crise tout à fait exceptionnelle que traverse le monde entier.
Et ce vendredi, notre compatriote présentera au président de la FIA, Jean Todt, le fruit de leur travail avec un nouveau calendrier de seconde partie de saison comportant non moins de sept épreuves même si deux seraient toujours à prendre avec les réserves liées à l'évolution du Covid-19. Le WRC reprendrait ainsi du 7 au 9 août en Estonie avec le Rally DirtFish comptant pour le Mondial. Une première bien méritée pour le champion du monde en titre Ott Tanak. La Turquie reste programmée fin septembre mais il subsiste encore quelques doutes qui sont plus grands encore pour le Japon en novembre. L'Allemagne garde sa date initiale mi-octobre, tandis que la Sardaigne serait recasée fin octobre, à la place du Wales Rally GB. Le Rally Grand Canarias, manche de l'ERC initialement prévue en mai, clôturerait le championnat.
Mais la nouvelle qui nous intéresse le plus et se confirme d'heure en heure est l'intégration, aussi improbable il y a quelques mois que la pandémie nous touchant tous, du Rallye d'Ypres au calendrier mondial.

Voici deux semaines, Alain Penasse, à la fois directeur sportif de Hyundai et organisateur de l'épreuve flandrienne (ce qui ne serait pas du tout au goût de Toyota s'opposant apparemment à la venue en Belgique pour conflit d'intérêts), a proposé que l'ex-sommet du championnat d'Europe compte exceptionnellement cette année pour le WRC. Malin comme un singe, Alain Penasse a idéalement choisi sa date, le premier week-end d'octobre, une semaine après la Turquie certes (là cela risque d'être chaud) mais deux semaines avant l'Allemagne. Et ce qui au départ devait être une course de préparation du Deutchland pour Hyundai (il avait créé l'an dernier le Ypres Masters pour permettre à Thierry Neuville de rouler avec son i20 WRC avec un budget dédié aux tests) va plus que vraisemblablement devenir une première aussi historique que le coronavirus: Alors qu'il y a un peu plus de vingt ans, les projets de Belgium Rally de Ypres et Spa n'avaient jamais abouti, cette fois, il aura suffi de deux semaines et de l'état d'urgence dans lequel se trouve el WRC pour trouver un accord.
L'épreuve devrait se disputer sur trois jours avec 280 km chronométrés: le vendredi et le samedi, les concurrents du WRC précèderont ceux du championnat de Belgique. Ensuite le dimanche, la troisième étape les emmènera du côté de Spa-Francorchamps où, le hasard des calendriers fait bien les choses, se produit le WRX, le championnat du monde de rallycross. C'est donc en prologue de la finale du WRX que devrait se disputer la Power Stage. Terrible synergie!
On doit se pincer pour y croire. Tout cela doit encore être validé ce vendredi par Jean Todt puis par le Conseil Mondial. Mais d'un véritable cauchemar on passe à un véritable rêve pour les dizaines de milliers de fans de rallyes qui attendront évidemment, comme nous, l'officialisation de toute cela avant de se réjouir totalement. Mais si vous aimez le rallye, cochez déjà d'une grosse croix rouge le premier week-end d'octobre car, si le WRC débarque effectivement chez nous, ce sera une grande fête et un événement historique. En espérant bien sûr que ce maudit virus aura disparu et que les événements de masse seront à nouveau autorisés et qu'il ne faudra pas se tenir à un mètre et demie de distance.
Double vainqueur de l'épreuve, en R5 en 2018 puis en WRC l'an dernier lors du Rally Masters, Thierry Neuville possèdera évidemment un gros avantage sur ses concurrents. Tout comme ce sera le cas pour Ott Tanak en Estonie. Le Belge devrait sans doute pouvoir jouer pour la première fois sur son terrain au niveau mondial. On ose encore à peine y croire. Comme quoi ce maudit virus n'apporte pas que des mauvaises nouvelles pour les amateurs belges de sports moteurs...