C'était le 5 octobre 2014: le pilote de F1 Jules Bianchi était victime d'un accident au Grand Prix de Suzuka. Depuis, le jeune homme est plongé dans le coma et son état est loin de s'améliorer. A en croire le père du pilote, qui s'est confié à nos confrères de Canal+, la route est encore longue. 

La vidéo n'est malheureusement pas accessible depuis le territoire belge, mais le "Nouvel Observateur" a retranscrit l'essentiel des propos de Philippe Bianchi. "Jules est en vie, et ça c’est le plus important pour nous. Il se bat, c'est sûr, avec les armes qu'il a, c'est-à-dire son physique aujourd'hui. Neurologiquement, je ne suis pas certain qu'il ait le pouvoir aujourd'hui de faire beaucoup de choses. Le fait de le voir se battre nous donne beaucoup de force à nous, ses proches. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, même si on se doit d’attendre un miracle quand il y des chocs aussi violents."

Il n'empêche, "chaque jour est très difficile. [...] Aujourd'hui, on est dans une situation où ça stagne, car les évolutions neurologiques de Jules ne sont pas ce qu'on aimerait qu'elles soient. Chaque soir, on dort avec le téléphone à côté de nous. Quand on se lève le matin, on pense à la vie de Jules, mais on pense aussi à la mort, car on est obligé de le faire dans une situation où on sait qu'il peut se passer beaucoup de choses pour lui, c'est terrible."