Le comité du personnel du constructeur automobile allemand Mercedes (groupe Daimler) s'est insurgé jeudi contre le contrat conclu entre le pilote allemand Michael Schumacher et la nouvelle écurie de Formule 1 Mercedes. Selon la presse allemande, Mercedes aurait offert un salaire annuel de sept millions d'euros au septuple champion du monde. Celui-ci a annoncé mercredi son retour en Formule 1 dans la nouvelle écurie Mercedes (ex-Brawn) pour une période de trois ans après s'être retiré des circuits depuis 2006.

"C'est difficile à faire passer aux gens" et "pour beaucoup de collègues, c'est inimaginable", a déclaré le chef du comité du personnel, Uwe Werner, au quotidien Frankfurter Rundschau. "Le personnel aurait compris si Mercedes avait plutôt abandonné le marché de la Formule 1", a-t-il ajouté alors que Daimler a décidé début décembre de délocaliser une partie de la production de la berline Classe C vers les Etats-Unis pour réduire ses coûts.

Pour M. Werner, les raisons apportées par la direction pour expliquer cet engagement dans la F1 sont peu convaincantes: "on nous vend cela comme un investissement pour l'avenir".