La Formule 1 a annoncé vendredi l'annulation des Grands Prix d'Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon en raison de la pandémie de Covid-19.

Le GP d'Azerbaïdjan était déjà reporté sine die alors que celui de Singapour devait se tenir le 20 septembre et celui du Japon le 11 octobre.

"Ces décisions ont été prises en raison des différents défis auxquels nos promoteurs sont confrontés dans ces pays", explique le promoteur de la F1, Formula One, dans un communiqué. "À Singapour et en Azerbaïdjan, les délais nécessaires à la construction des circuits urbains rendent impossible l'organisation de ces événements en période d'incertitude et au Japon, les actuelles restrictions sur les voyages ont également conduit à la décision de ne pas maintenir la course."

En 2019, le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) s'était imposé à Bakou et à Suzuka alors que l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) avait décroché la victoire à Singapour.

La Formule 1 a récemment publié le calendrier révisé de son championnat, qui doit débuter en Autriche le 5 juillet et qui compte actuellement huit courses, toutes en Europe.

Les dix premiers Grands Prix de la saison ont été soit annulés, soit reportés. Les épreuves d'Australie, de Monaco, de France, des Pays-Bas, et désormais d'Azerbaïdjan sont officiellement annulées pour 2020. Les autres courses (Bahreïn, Vietnam, Chine, Espagne, Canada) sont pour l'heure reportées sans nouvelle reprogrammation.

Le GP de Belgique est prévu pour le 30 août, également sans la présence du public.

Jeudi, Ross Brawn, le directeur sportif de la F1, a avancé qu'un prolongement de la partie européenne de la saison était à l'étude pour pallier les possibles annulations de certains Grands Prix et ainsi arriver à un championnat de quinze à dix-huit courses.