Le double champion du monde en titre espagnol, Fernando Alonso, sur McLaren, sera lui aussi en première ligne devant le Brésilien Felipe Massa, sur Ferrari, qui partira en troisième position, sur le circuit du Nürburgring, en Allemagne. Hamilton, qui compte 12 points d'avance sur Alonso au classement des pilotes après neuf podiums consécutifs, a contraint les organisateurs d'interrompre la séance de qualification lorsque sa voiture a terminé sa course dans le mur de pneus, après que sa voiture a quitté la piste à 260 km/h.

Le pilote McLaren a été pris en charge par l'équipe médicale et un porte-parole du circuit a indiqué que le coureur de 22 ans, évacué sur une civière après le crash survenu à cinq minutes de la fin des essais qualificatifs, était conscient et qu'il parlait.

Ron Dennis, le patron de l'écurie McLaren, a déclaré que Hamilton n'était pas blessé mais qu'il n'était pas sûr qu'il prenne le départ du Grand Prix. "Il n'est pas blessé, il n'a pas de fracture et il n'a pas perdu conscience. Nous prendrons une décision d'ici deux heures", a-t-il dit. Hamilton, qui portait un masque à oxygène lors de son évacuation, a fait un signe indiquant que tout allait bien alors qu'il attendait l'ambulance.

Räikkönen a saisi l'occasion pour signer le meilleur temps en une minute 31 secondes 450, pour décrocher la 13e pole position de sa carrière, la deuxième cette saison. Le Finlandais peut ainsi espérer signer une troisième victoire consécutive après ses succès aux Grands Prix de France et de Grande-Bretagne. Raïkkönen est troisième au classement général, à 18 points de Hamilton.

Pilote de l'écurie BMW Sauber, Nick Heidfeld, dont l'épouse a accouché d'un petit garçon samedi matin, a signé le quatrième temps, avant de s'envoler pour la Suisse voir sa famille. Son coéquipier polonais Robert Kubica a terminé cinquième.