L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, dimanche sur le Circuit de Catalogne, devant son coéquipier britannique Lewis Hamilton, qui reste en tête du Championnat du monde, et un autre Allemand, Sebastian Vettel (Ferrari).

C'est la première victoire de Rosberg en 2015, au lendemain de sa première pole position de la saison. Le vice-champion du monde a pris un excellent départ puis a parfaitement géré sa course, avec une stratégie à deux arrêts (trois arrêts pour Hamilton), jusqu'au 66e et dernier tour.

Conséquence directe, Rosberg revient à 20 points d'Hamilton au Championnat alors que se profile l'un de ses GP préférés, sous ses fenêtres, dans quinze jours à Monaco. Le podium a été complété pour la quatrième fois de la saison, en cinq courses, par Vettel dont la Ferrari, malgré tous ses progrès, ne pouvait pas aller chercher les Flèches d'Argent.

A l'heure de la sieste, devant 86.700 spectateurs, il n'y a pas eu beaucoup de suspense pour les places d'honneur. Valtteri Bottas (Williams) a échoué au pied du podium, mais à une minute de Rosberg, et remporté le mini-championnat de Finlande contre Kimi Räikkönen, dans l'autre Ferrari, alors que le Top 6 a été complété par Felipe Massa, dans l'autre Williams.

Beaucoup plus loin derrière, à un tour, l'Australien Daniel Ricciardo, révélation de la saison dernière (trois victoires), a eu le mérite d'emmener sa Red Bull-Renault à la 7e place, la meilleure qu'il pouvait espérer, devant la Lotus de Romain Grosjean.

Le dépassement du jour, pour le plus grand plaisir des spectateurs locaux, a été l'oeuvre du débutant espagnol Carlos Sainz Jr, aux dépens du Russe Daniil Kvyat (Red Bull). C'était au dernier tour, en conclusion d'un joli week-end de F1 au soleil, mais sans grand suspense.