Schumacher fête dignement ses dix ans de F1
© BELGA

Moteurs

Schumacher fête dignement ses dix ans de F1

Publié le - Mis à jour le

Déjà assuré du titre mondial depuis quinze jours, Michael Schumacher (Ferrari) a remporté le Grand Prix de Belgique de Formule 1, la cinquante-deuxième victoire de sa carrière, dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Seul détenteur du record du nombre de succès, après avoir égalé Alain Prost en Hongrie, l’Allemand a célébré de la plus belle manière qui soit son dixième anniversaire en F1 après avoir débuté le 25 août 1991 et remporté sa première victoire un an plus tard sur ce même tracé belge.

Dimanche, Michael Schumacher a dominé de bout en bout une course complètement folle à l’image des essais la veille. Frentzen (Prost) puis Montoya (Williams-BMW) avaient d’abord été incapables de démarrer au premier départ. Un accident spectaculaire de Luciano Burti (Prost) après six tours devait ensuite conduire à l’interruption de la course. Enfin, au second départ, c’est Ralf Schumacher (Williams-BMW) qui restait sur place. La voie était libre pour Michael Schumacher.

L’occasion était belle pour Giancarlo Fisichella (Benetton-Renault) de se mettre en évidence. Quelques kilomètres en tête, longtemps en deuxième position, l’Italien terminait à la 3e, derrière David Coulthard (McLaren-Mercedes), mais devant Mika Hakkinen, offrant son premier podium à Benetton-Renault.

Coulthard confortait ainsi sa deuxième place au Championnat, Rubens Barrichello (Ferrari) n’ayant pu terminer que 5e devant Jean Alesi (Jordan-Honda), ce dernier ayant résisté à Ralf Schumacher pour offrir un point à Eddie Jordan.

COMMOTION CEREBRALE POUR BURTI

Quant au pilote brésilien Luciano Burti (Prost-Acer), victime d’un spectaculaire accident lors du 4e tour du Grand Prix de Belgique de Formule 1, il a été transféré par hélicoptère à l’hôpital universitaire de Liège pour y subir un scanner, ont indiqué les organisateurs.

Belga Burti, qui était conscient à l’arrivée des secours, souffre d’importantes contusions, d’une forte commotion cérébrale et d’un énorme hématome à la face, selon Jean-François Santer, ingénieur de piste de Burti, interrogé par TF1.

Après s’être accrochée avec l’Irlandais Eddie Irvine (Jaguar), la monoplace du Sud-Américain était sortie de la piste et s’était encastrée dans un mur de pneus. La course avait alors été arrêtée. Burti, 26 ans, disputait dimanche son 15e Grand Prix.

"Il va bien", soupire Eddie Irvine, en expliquant: "Je prenais ma ligne pour sortir de Stavelot, rentrer dans Blanchimont. Je n'ai rien fait de spécial dans ce virage à gauche rapide mais, au milieu de la courbe, j'ai senti un impact. Après, je n'étais plus qu'un passager. Je savais que Luciano (Burti) était là mais je ne m'attendais pas à ce qu'il me fasse l'intérieur".

"Il a heurté le mur de pneus très durement et, bien sûr, je suis content qu'il soit OK. Le système de protection de la tête et du cou ont parfaitement joué leur rôle en sauvant Luciano d'une grave blessure. J'ai été le premier sur les lieux et sa tête était littéralement poussée sur le côté par le poids des pneus. Je ne peux rien ajouter de plus", conclut Irvine. "Je suis juste heureux qu'il aille bien".

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous