Romain Grosjean a surement eu la trouille de sa vie au départ du Grand Prix de Bahreïn. A la sortie du premier enchaînement, le Français s'est accroché avec l'AlphaTauri de Daniil Kvyat. La Haas n°8 était catapultée vers le rail de sécurité. Sous la violence du choc, la monoplace fut coupée en deux et prenait feu de façon spectaculaire ! La partie arrière de la Haas gisait en bord de piste tandis que la partie avant se retrouvait encastrée dans le rail.

© AFP

Heureusement, Grosjean a eu le temps de sortir de son bolide en feu avec l'aide d'un commissaire. L'instinct de survie du pilote a pris le dessus. Il a été aussitôt pris en charge par les médecins de la FIA et a été transporté en ambulance vers l'hôpital le plus proche. Romain ne souffre que de blessures légères aux mains et aux chevilles, et aura droit à des examens plus approfondis dans les prochaines heures. Un miracle compte tenu de la violence du choc. Pour le même prix, on assistait à un drame. On ne peut que remercier les avancées sécuritaires en vigueur, avec notamment le Halo et la cellule de survie.

© D.R.

La course a bien entendu été stoppée. Le rail de sécurité a été endommagé par le crash et a été remplacé. La course a repris vers 16h40, heure belge. Mais un nouveau crash a neutralisé la course dès le deuxième départ impliquant cette fois le Canadien Lance Stroll. Sa voiture s'est retrouvée sur le dos après un nouvel accrochage avec Kyvat. Le pilote Racing Point peut lui aussi remercier le Halo de ne pas s'être fait écrasé par sa voiture.