Alors qu'ils venaient de signer leur premier scratch dans l'ES6 juste avant l'assistance et occupaient la troisième place du Rallye d'Estonie, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ont arraché la roue avant gauche de leur Hyundai sur une pierre visiblement ressortie d'une corde.

Le choc a été important et si la Hyundai #11 a pu terminer la spéciale sur trois roues en concédant 1.15.7, nos représentants n'ont pas pu prendre le départ de l'ES8 et ont été contraints de jeter le gant. Ils repartiront demain avec unique espoir de marquer quelques points bonus. Mais alors qu'il ne restera, en théorie, plus que trois épreuves mondiales après ce week-end, les chances du Saint-Vithois de décrocher cette année sa première couronne mondiale s'amenuisent considérablement.