Sixième en Suède, le Saint-Vithois demeure co-leader du championnat.

Thierry Neuville a plus que limité la casse. Désavantagé par sa position d'ouvreur lors du premier jour sur un Rallye de Suède pour le moins singulier, le pilote Hyundai a tenté tant bien que mal de rester au contact des leaders. Longtemps fixé à la sixième position, le Saint-Vithois a terminé dans cette position. Il est vrai que la longueur lilliputienne de l'épreuve scandinave ne l'a pas aidé pour remonter dans la hiérarchie.


En terminant sur les talons d'Esapekka Lappi (Ford) et en signant le deuxième chrono dans la Power Stage synonyme de points précieux, Neuville a réalisé l'essentiel: il demeure leader du championnat à égalité de points avec le vainqueur du jour, le Gallois Elfyn Evans (Toyota). Les deux hommes ont tous les deux 42 points et devancent Sébastien Ogier (Toyota) de cinq unités.

"Lors de cette dernière spéciale, nous n'avions qu'un objectif : attaquer autant que possible pour marquer des points dans la Power Stage", indique Thierry. "Ce ne fut pas suffisant pour signer le meilleur chrono et les conditions étaient incroyablement difficiles, comme ce fut le cas pendant tout le week-end. Ce fut un rallye difficile et nous ne pouvions pas faire mieux. Nous aurions peut-être pu gagner quelques secondes lors d'une ou deux spéciales mais, même en refaisant le rallye cent fois, nous aurions de toute manière fini à la sixième place."