Dorna Sport, le promoteur du championnat, le circuit de Jerez et la municipalité andalouse ont signé un accord pour une reprise de la compétition. La date est fixée au 19 juillet avec une deuxième course sur le même circuit une semaine plus tard, soit le Grand Prix d’Espagne le 19 suivi du Grand Prix d’Andalousie le 26. 

Une stratégie à deux Grands Prix par circuit, qui pourrait être reconduite sur d’autres pistes, pour tenter de sauver une saison MotoGP, frappée par la crise sanitaire mondiale, qui a déjà dû annuler onze courses sur un total de vingt au calendrier initial. Les deux manches espagnoles permettraient de rejoindre les Grands Prix de Tchéquie et d’Autriche, toujours programmés les 9 et 16 Août, et pour lesquels les autorités locales se montrent optimistes, l’Autriche faisant également les yeux doux à la F1. Si ce calendrier de reprise se confirme, la Dorna pense pouvoir organiser un championnat d’une dizaine d’épreuves en conservant un rythme de deux week-ends de course suivis par un week-end de pause, jusqu’au mois de novembre. Dans un premier temps tout ce championnat devrait se dérouler en Europe, la possibilité d’organiser des meetings hors Europe ne sera examinée qu’en septembre. Reste que rien n’est acquis, il s’agit d’une déclaration d’intentions dont la confirmation dépendra de l’ouverture des frontières et des autorisations gouvernementales. Afin de valider l’accord Dorna Sport a d’ores et déjà annoncé que les courses se dérouleront à huis-clos, avec un paddock réduit au strict minimum et sans médias. Rien n’est fait, mais on avance.