L'Allemand Sebastian Vettel, devenu dimanche à 23 ans le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1, a assuré mardi que "ce titre n'était pas une fin" et qu'il comptait confirmer dès la saison prochaine. "Ce n'est pas comme si j'étais devenu champion du monde du jour au lendemain: c'est un but que je poursuivais depuis gamin et quand vous l'atteignez, c'est un énorme pas en avant", a expliqué Vettel lors d'une conférence de presse organisée par son écurie, Red Bull, à Salzbourg. "Mais ce titre n'est pas une fin. Cela doit continuer. On trouve d'autres raisons de se motiver. Les gens qui nous connaissent, peuvent être assurés qu'on veut continuer à être à fond la saison prochaine et qu'on veut poursuivre ce qu'on a accompli cette saison", a-t-il ajouté.

Pressé par les journalistes de fixer des objectifs pour l'avenir, le deuxième Allemand champion du monde de F1 après Michael Schumacher a consenti à évoquer la saison 2011: "Le but sera de défendre les deux titres, pilote et constructeurs". "Mais c'est encore loin tout cela, il va falloir revenir sur terre, prendre un peu de temps pour soi et emmagasiner de l'énergie pendant l'hiver", a-t-il prévenu. "Je veux profiter de ce qui se passe en ce moment", a insisté le pilote Red Bull.