Vettel en pôle, crash violent pour Perez
© Photo News

Moteurs

Vettel en pôle, crash violent pour Perez

O. d.W.

Publié le - Mis à jour le

Cinquième pole de la saison de Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) au GP de

Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a signé la pole position lors des qualifications du Grand Prix de Monaco de Formule 1, 6e épreuve du championnat du monde, samedi après-midi dans les rues de la Principauté. Le champion du monde en titre a signé sa 5e pole de la saison, en six courses, et la 20e de sa carrière. Il a réalisé lors du Q3 le meilleur temps en 1:13.556. Vettel a devancé de 441/1000es de seconde le Britannique Jenson Button (McLaren-Mercedes), 2e temps en 1:13.997.

La 2e ligne sera occupée par l'Australien Mark Webber (Red Bull-Renault), 3e temps en 1:14.019, et l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), 4e en 1:14.483. L'Allemand Michael Schumacher (mercedes), 5e temps en 1:14.682, partira de la 3e ligne tout comme le Brésilien Felipe Massa (Ferrari) 6e chrono de la séance en 1:14.877.

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) partira de la 7e place. Jérôme D'Ambrosio (Virgin-Cosworth) s'élancera de la 22e position. La séance a été marquée par l'accident du Mexicain Sergio Perez (Sauber-Ferrari), victime d'une très violente sortie dans le Q3 à l'endroit le plus rapide du circuit. Coincé dans sa voiture, il a été évacué en ambulance par les services de secours. On ignorait la gravité de ses blessures. Le départ du Grand Prix de Monaco sera donné dimanche à 14h00. Au classement provisoire du championnat, Vettel compte 118 points. Il précède Lewis Hamilton (77), Mark Webber (67), Jenson Button (61) et Fernando Alonso (61).

Sergio Perez, accidenté, apparemment "ok et conscient" (FOM)

Le Mexicain Sergio Perez (Sauber), victime d'un spectaculaire accident samedi lors des qualifications du Grand Prix de Monaco de Formule 1, qui se tiendra dimanche dans les rues de la Principauté, serait apparemment "ok et conscient", selon le site officiel de la discipline.

"Des rapports suggèrent que Perez est ok, conscient et qu'il parle", indique Formula1.com, qui promet "plus de nouvelles" ultérieurement. Perez, 21 ans, qui a perdu le contrôle de sa monoplace juste après le fameux tunnel monégasque, s'est écrasé latéralement à haute vitesse dans un mur de protection. Le Mexicain, commettant une erreur de trajectoire, a d'abord tapé une glissière, arrachant toute la partie droite de sa voiture.

Puis la C31 (modèle 2011), à peine freinée, est partie de travers. Sergio Perez, d'après des images au ralenti, a alors semblé se rendre compte de la violence du choc qui l'attendait puisqu'il a lâché son volant pour prendre son casque entre ses mains.

Une ambulance s'est rapidement rendue sur les lieux, accompagnée de la voiture du médecin de course. Un drap a été tendu au-dessus de l'endroit de l'accident. Le pilote a été sorti de sa voiture et placé dans l'ambulance.

L’histoire et les statistiques sont là pour rappeler qu’une pole ou une première ligne à Monaco constitue un grand pas vers le triomphe dominical.

Car sur ce tourniquet de 3,4 km, il est quasiment impossible de doubler. Le DRS, le SREC ou les Pirelli n’y changeront rien. Le roi de la qualif est donc souvent calife lors des 78 tours du Grand Prix.

“La qualification ici est le moment le plus intense de toute la saison pour un pilote” , considère un Lewis Hamilton bien décidé à renouer avec son succès de 2008. “Je l’attends avec impatience. Le circuit est court, les écarts plus serrés qu’ailleurs. Et on a tous le sentiment de pouvoir faire la différence. D’aller chercher les deux dixièmes qui vous mettent en pole.”

Un avis partagé par Fernando Alonso, le plus rapide jeudi sur sa Ferrari. “Plus on prend de risques, plus on se rapproche des rails et plus on va vite à Monaco. Mais attention, si on sort une fois de la trajectoire, c’est terminé.”

Piégé à Massenet lors de l’ultime séance libre alors qu’il pointait en tête l’an dernier, l’Espagnol parle d’expérience. Une faute l’obligeant en 2010 à une spectaculaire remontée de la 24e à la 6e place. Un record en Principauté.

“S’il y a un endroit où la pole a plus de valeur, c’est bien ici” , renchérit Jenson Button, lauréat en 2009. “McLaren détient le plus grand nombre de victoires (16) dans le plus prisé des GP. S’il y a bien une course où l’on peut défaire les Red Bull, c’est celle-ci.”

Si les Lotus-Renault, à deux secondes, ont déçu avant-hier, Mercedes espère bien pouvoir s’immiscer parmi les trois teams de pointe avec le quintuple vainqueur Michael Schumacher (qui comme Mark Webber a mal débuté) mais surtout Nico Rosberg, toujours très à l’aise en ville et sixième sur la grille des trois dernières éditions.

“J’espère faire mieux” , confie le résident monégasque confirmant que “la qualification est le moment le plus excitant du week-end avec le départ.”

Ce sera aussi le début des grandes stratégies. A priori, les nouveaux pneus supertendres (à bandes rouges) développés par Pirelli, une seconde et demie au tour plus rapides que les primes (tendres), seront utilisés par tout le monde ce samedi. Et leur dégradation ne s’avérerait pas aussi catastrophique qu’annoncé. Alors qu’on estimait leur durée de vie à maximum dix tours, Sebastian Vettel en a déjà bouclé vingt-trois avec un seul train. Voilà qui risque de compliquer encore un peu la donne.

Mais une chose est presque sûre: vu les faibles écarts et l’importance de partir devant, les pilotes Red Bull ne devraient plus suivre cette fois la fin des qualifications tranquillement dans leur stand. Il y aura de l’animation en piste cet après-midi entre 14h et 15h. À la roulette monégasque, certains feront déjà banqueroute. Et d’autres prendront une option sur le jackpot pour la grande loterie de dimanche.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous