Le directeur sportif de l'écurie Red Bull, l'Autrichien Helmut Marko, a estimé que le pilote allemand Sebastian Vettel, en quête d'un 2e titre mondial de F1, n'irait pas "piloter chez Ferrari juste pour la gloire", samedi dans un entretien accordé au quotidien Suddeutsche Zeitung.

"(Ferrari) C'est le rêve de la plupart des pilotes. Et je peux parfaitement comprendre, déclare Marko. Mais Vettel est pragmatique: aussi longtemps qu'on lui proposera des conditions meilleures que celles des autres, je ne pense pas qu'il ira piloter chez Ferrari juste pour la gloire".

Vettel avait parlé de son "rêve de piloter pour Maranello (siège de la Scuderia) un jour", en février dernier, un mois avant la prolongation de son contrat avec Red Bull jusqu'à la fin de l'année 2014.

"L'objectif était d'assurer une certaine période de stabilité. C'est pourquoi nous avons commencé tôt à nous lier l'équipage technique jusqu'en 2014, explique le directeur technique. Et une fois tous réunis, nous sommes allés voir Vettel en lui disant que le pilote faisait partie de cette stabilité".

Selon lui, "rien à voir avec ce que Ferrari avait fait avec Michael Schumacher" pour assurer une ère de domination sur la F1.

Dans une récente interview à l'hebdomadaire Sport Bild, Marko a toutefois déclaré que l'écurie souhaitait garder sous contrat jusqu'en 2016 son pilote, qui partira dimanche en pole position du GP du Japon, en quête du point manquant à son deuxième sacre consécutif.

Le contrat de Vettel court jusqu'en 2014 et le plus jeune champion du monde (23 ans) de l'histoire de la F1 dispose d'une clause lui permettant de le rompre à tout moment si Red Bull n'est pas en mesure de mettre à sa disposition un bolide compétitif.