Deux Belges en finale ce soir !

Ludo Philippaerts et Dirk Demeersman se sont qualifiés, vendredi après-midi, pour la finale du concours individuel de saut d'obstacles des jeux Olympiques d'Athènes qui aura lieu ce soir à partir de 19H30 (HB). Tous les Jeux en direct

CHRISTOPHE BLAIVIE

Ludo Philippaerts et Dirk Demeersman se sont qualifiés, vendredi après-midi, pour la finale du concours individuel de saut d'obstacles des jeux Olympiques d'Athènes qui aura lieu ce soir à partir de 19H30 (HB).

Avec Parco, Ludo Philippaerts a signé un parcours qui aurait pu être parfait sans une faute sur l'ultime obstacle du parcours. Malgré deux fautes (8 pts) dans le premier parcours, Dirk Demeersman, sur Clinton, est également parvenu à franchir le premier tour disputé sur un parcours extrêmement technique et difficile. Il a, ainsi, fallu attendre la 30e concurrente, l'Irlandaise Jessica Kuerten et Castle Forbes Maike, pour obtenir le premier score nul (deux seulement au total !). Mais ce soir, tous les compteurs seront remis à zéro.

Par contre pour Jos Lansink et Cumano les choses se sont moins bien passées. Les troisième couple belge en lice a commis une faute de trop. Avec 12 points, il est éliminé.


C'est en quête d'un légitime rachat que nos cavaliers brigueront des places d'honneur dans le concours individuel de jumping. Sur sa valeur intrinsèque, la Belgique pouvait revendiquer une médaille dans la Coupe des Nations, mais ce fut une peu glorieuse sixième place que nos compatriotes décrochèrent. Aujourd'hui, les compteurs seront remis à zéro pour les 45 meilleurs cavaliers qui s'affronteront d'abord sur un premier parcours destiné à écrémer le plateau. Ils ne seront alors plus que vingt pour l'épreuve finale, avant un éventuel barrage pour départager les médaillés.

Comme le règlement n'autorise que trois cavaliers par nation et que nos quatre représentants étaient qualifiés à l'issue des trois manches qualificatives: Lansink (21e, 17 pts), Philippaerts, Demeersman et Van Paescchen (29e, 20 pts), la décision s'est prise autour d'un préaccord qui stipulait que Lansink et Philippaerts étaient d'office sélectionnés et que le choix devait s'opérer entre Demeersman et Van Paesschen sur les deux manches de la Coupe des Nations. Après un ultime contrôle vétérinaire, c'est Demeersman (8 points contre 16 à Van Paesschen) et son excellent Clinton qui furent donc choisis.

«Ne nous voilons pas la face, nos meilleures chances de médaille sont passées... Par équipe, il y avait huit finalistes dont des nations théoriquement inférieures, ici, nous nous frotterons à une vingtaine de cavaliers susceptibles de décrocher une médaille.» analysait le chef d'équipe Lucien Somers.

Certaines grandes nations de l'équitation ne présentaient pas d'équipe, si bien qu'en concours individuel, de grosses pointures reviennent dans le parcours comme le Britannique Nick Skelton. Les Allemands, vainqueurs de la Coupe des Nations recèlent en leur rangs plusieurs médaillés possibles avec en tête le métronome Ludger Beerbaum. Impressionnante, l'Américaine Beezie Madden n'a pas encore fait tomber la moindre barre en trois passages tandis que Rodrigo Pessoa, avec Baloubet du Rouet, possède le cheval le plus prestigieux du plateau.

Et les Belges: si Jos Lansink est un formidable cavalier, Cumano n'est peut-être pas la meilleure monture qu'il ait eue à sa disposition. Avec Parco, Ludo Philippaerts possède un cheval - normalement - très régulier mais en individuel, il faut parfois un petit plus. Reste Dirk Demeersman, qui possède en Clinton un tout bon cheval, mais le cavalier, lui, possède peu d'expérience à ce niveau...

© Les Sports 2004

Sur le même sujet