Une année noire pour la Belgique

Décidément, il était écrit que 2007 ne serait pas l'année de la Belgique dans les différentes disciplines du sport équestre. A l'échec de notre équipe nationale de jumping, dixième à Mannheim, sont en effet venus se greffer ceux de nos cavaliers de dressage à Turin, d'endurance à Lisbonne et - désormais - de concours complet à Pratoni del Vivaro.

Christian Simonart

Décidément, il était écrit que 2007 ne serait pas l'année de la Belgique dans les différentes disciplines du sport équestre. A l'échec de notre équipe nationale de jumping, dixième à Mannheim, sont en effet venus se greffer ceux de nos cavaliers de dressage à Turin, d'endurance à Lisbonne et - désormais - de concours complet à Pratoni del Vivaro.

Tous ont manqué leur championnat d'Europe respectif qui représentait - pour le jumping, le dressage et le complet - leur dernière possibilité de qualification pour les Jeux olympiques de Hong-Kong et de Pékin. Ce week-end, les cavaliers d'Alec van den Abeele étaient pourtant bien décidés à inverser la tendance lors de leur rendez-vous continental, en Italie. L'optimisme était même de mise puisque, pour la première fois depuis très longtemps, notre chef d'équipe pouvait compter sur quatre éléments expérimentés du calibre de Joris Van Springel (Bold Action), Carl Bouckaert (Rampant Lion), Constantin Van Rijckevorsel (Our Vintage) et Karin Donckers (Gazelle de la Brasserie). Mais, une fois n'est pas coutume, la déception est venue de cette dernière...

Sixième après l'épreuve du dressage, vendredi, l'incontestable numéro un belge est malheureusement partie à la faute, samedi, dans le cross. "Elle n'a pas sauté l'un des éléments du triple. C'est malheureux parce que son parcours touchait à sa fin et qu'elle était particulièrement bien positionnée", souligne Alec van den Abeele. L'élimination était sans appel et la Belgique se retrouvait du même coup privée de son principal atout dans la course aux JO. Emmenée par Joris Van Springel (9e du classement final), l'équipe belge restait toutefois dans la course mais échouait finalement à la quatrième place. La plus mauvaise puisque derrière la Grande-Bretagne, victorieuse à Pratoni, la France, deuxième, et l'Italie, troisième, s'emparaient des deux derniers tickets pour les Jeux.

"La lutte fut serrée... Je suis très heureux de la performance réalisée par nos cavaliers lors d'une compétition aussi relevée. Je suis en revanche extrêmement déçu par cette non-qualification pour les Jeux. L'élimination de Karin est malheureuse."

Comme Jos Lansink en jumping, Karin Donckers peut toutefois encore espérer représenter la Belgique en individuel.