Chisora, ce boxeur peu avare en bagarres

Le Britannique Dereck Chisora a été retenu par la police munichoise dimanche au lendemain d'une bagarre avec son compatriote David Haye.

AFP
Chisora, ce boxeur peu avare en bagarres
©AFP

Le Britannique Dereck Chisora a été placé en garde à vue par la police munichoise dimanche avant d'être relâché en soirée, au lendemain d'une bagarre avec son compatriote David Haye lors de la conférence de presse après sa défaite face à l'Ukrainien Vitali Klitschko pour le titre WBC des lourds à Munich.

"Après examen, les procureurs ont décidé de les libérer", a déclaré un porte-parole de la police de Munich, précisant que le boxeur et son entraîneur faisaient l'objet d'une enquête car ils sont soupçonnés d'avoir provoqué de graves blessures et d'avoir proféré des menaces.

La police avait interpellé Chisora et son entraîneur Don Charles alors qu'ils se préparaient à monter dans l'avion devant les ramener en Grande-Bretagne. Elle souhaite aussi interroger Haye mais, selon certaines sources, l'ancien champion de la catégorie aurait quitté au petit matin l'Allemagne où il était venu en qualité de consultant pour la BBC.

Chisora a qualifié son compatriote de "honte" pour "avoir mis en péril l'avenir de la jeune génération" par ses agissements passés, Haye le traitant de "perdant" pour ses échecs répétés sur le ring.

Les deux hommes en étaient venus aux poings jusqu'au départ de Haye de la salle de conférence suivi de son entraîneur touché à l'arcade gauche durant l'échauffourée, Chisora menaçant à plusieurs reprises "d'abattre" son compatriote.

Le tout sous le regard ébahi de l'aîné des Klitschko et de son frère Vladimir, tenant des titres WBA-IBF-WBO, qui ont unanimement rejeté le comportement des deux Britanniques.

Thomas Pütz, président de la Fédération allemande de boxe (BdB), a annoncé dimanche qu'il envisageait d'interdire de ring Chisora, estimant que "ce type est une menace publique".

"Il n'a pas sa place sur un ring allemand. Max Schmeling (ancien champion des lourds allemand) doit se retourner dans sa tombe", a dit Pütz sur le site allemand spox.com. "Je doute qu'il ait les capacités mentales pour pratiquer un sport de combat".

Chisora avait déjà justifié son surnom de "Bad Boy" en giflant le géant ukrainien lors de la pesée à la veille du combat puis en crachant de l'eau au visage de Vladimir sur le ring avant la confrontation.

Chisora, 28 ans, veut une revanche avec l'aîné des Klitschko après la 3e défaite de sa carrière, comportant 15 victoires.

Haye, 31, qui avait annoncé la fin de sa carrière l'été dernier après la perte de son titre WBA face à Vladimir Klitschko, veut également affronter le frère aîné pour le titre WBC en juillet.

"J'ai accepté les conditions financières, je viens en Allemagne, c'est clair", a assuré l'ex-champion aux 25 victoires (2 défaites) alors que le manager des Klitschko affirmait que le Britannique n'était pas un "sujet d'actualité".

Le promoteur de Chisora, Frank Warren, a proposé, lui, un combat entre son protégé et Haye dont le vainqueur affronterait Vitali pour la ceinture WBC.