Championnats de Belgique: il est l’heure pour les Borlée

Sur 400 m, les jumeaux doivent assurer leur qualification pour les Mondiaux.

Laurent Monbaillu
20151112 - LANZAROTE, SPAIN: Belgian athlete Jonathan Borlee and Belgian athlete Kevin Borlee pose for the fotographer holding a chrono on the fifth day of the BOIC-COIB Belgian Olympic Committee training camp, Thursday 12 November 2015, in Lanzarote, Spain. BELGA PHOTO ERIC LALMAND
20151112 - LANZAROTE, SPAIN: Belgian athlete Jonathan Borlee and Belgian athlete Kevin Borlee pose for the fotographer holding a chrono on the fifth day of the BOIC-COIB Belgian Olympic Committee training camp, Thursday 12 November 2015, in Lanzarote, Spain. BELGA PHOTO ERIC LALMAND ©BELGA

Sur 400 m, les jumeaux doivent assurer leur qualification pour les Mondiaux.

Même si les critères de sélection pour les Championnats du Monde de Londres peuvent être réalisés jusqu’au 23 juillet prochain, plusieurs athlètes sont attendus au tournant ou décidés à saisir leur chance, ce week-end, au stade Roi Baudouin, à l’occasion des championnats de Belgique auxquels ne participeront ni Nafi Thiam (son retour à la compétition est prévu le 8 juillet, à la longueur, à Anvers) ni Olivia Borlée (blessée aux ischio-jambiers), pas davantage que Tarik Moukrime (il prépare le meeting de Sotteville le 7 juillet).

Pas encore qualifiés pour les Mondiaux, Kevin et Jonathan Borlée, de retour d’un stage de quelques jours à Valbonne, seront en première ligne sur 400 m où ils doivent réaliser un chrono de 45.33. "Tout s’est bien passé pour eux comme pour Dylan", explique Jacques Borlée. "J’attends de Kevin et Jo qu’ils se qualifient pour les Mondiaux et de Dylan qu’il descendre sous les 45.80. Ils en sont certainement capables."

La première partie de la saison a été consacrée à régler différents petits problèmes. "Le souci au pied de Kevin a été bien résolu et, hormis à Marseille, il a fait de bonnes courses dont la dernière en date à Stockholm (45.47), avec beaucoup de vent, était intéressante", détaille l’entraîneur bruxellois. "Jonathan, lui, a connu une longue rééducation après son problème à l’ischio, il a été fort ralenti, mais il est en train de retrouver de la vitesse."

Un retour en forme qui, s’il se concrétise ces deux prochains jours, devrait également bénéficier au relais 4x400 m, d’autant que Julien Watrin revient également dans le parcours et que Robin Vanderbemden, qui chasse encore le minimum sur 200 m (20.45 contre 20.39), est en forme.

"Avec Robin, qui a signé le meilleur temps de l’équipe, les autres jeunes (Sacoor, Doom, Rossaert) ont aussi montré de belles choses en Finlande, le week-end dernier, dans des conditions pas évidentes", souligne Jacques Borlée. "Il me parait important de préparer l’avenir, c’est pourquoi j’aimerais qu’un 4x400 m soit organisé à Heusden le 22. Je pourrais alors aligner deux équipes, histoire de prendre de l’expérience, face à une opposition étrangère."

Toujours chez les hommes, le perchiste Arnaud Art pourrait s’attaquer une nouvelle fois au minimum mondial qui correspond au record de Belgique (5,70 m).

Côté féminin, Anne Zagré doublera 100 m haies et 200 m. Dans la première épreuve, Eline Berings tentera de profiter d’un bonne course pour réussir 12.98. Dans la seconde, Cynthia Bolingo fera office de favorite. Enfin, Axelle Dauwens est attendue à la porte d’embarquement pour l’Eurostar sur 400 m haies (56.10) mais il faudra une sérieuse amélioration de son meilleur chrono actuel (57.00).