Thierry Neuville prend la tête du Monte-Carlo grâce aux spectateurs indisciplinés

Le pilote Hyundai mène avec 4.9 d'avance sur Tanak et 5.4 sur Ogier.

Olivier de Wilde
Thierry Neuville prend la tête du Monte-Carlo grâce aux spectateurs indisciplinés
©DR

Le pilote Hyundai mène avec 4.9 d'avance sur Tanak et 5.4 sur Ogier.

L'annulation controversée de la première spéciale matinale fortement enneigée et verglacée a, comme on vous l'avait déjà annoncé, considérablement faussé le classement du Rallye Monte-Carlo.

Les grands bénéficiaires de cette annulation sont les pilotes Hyundai qui étaient partis avec moins de clous et auraient dû perdre pas mal de temps dans l'ES3.

Seul pilote à s'être élancé de Gap avec quatre pneus slicks, Sébastien Loeb a signé le scratch sur l'ES4 quasi complètement sèche. L'Alsacien est du coup remonté de la 8e à la 4e place du classement. Le Français a devancé d'une demie seconde son équipier Thierry Neuville qui prend ainsi la tête de l'épreuve, 4.9 devant Ott Tanak et avec 5.4 d'avance sur Sébastien Ogier, tous les deux très mécontents évidemment. Au point que Citroën aurait demandé l'annulation des résultats de toute la boucle. Une requête ayant évidemment très peu de chance d'aboutir.

Loeb est donc désormais 4e à 40.4, Lappi 5e à 55.8. Le Finlandais précède Evans (à 58.4), Mikkelsen (58.6) et Meeke à 1.04.5. Alors qu'ils avaient opté pour quatre pneus cloutés histoire de frapper un grand coup dans la première spéciale déterminante de la boucle, les pilotes Toyota sont injustement les grands perdants de cette matinée suite à l'indiscipline de certains spectateurs et une décision de l'organisation dont on va encore parler. En espérant qu'on n'en reparle pas dimanche midi...

En attendant, ne boudons pas notre plaisir. Comme en 2017, Thierry Neuville est en tête du Monte-Carlo et devrait encore accentuer son avance dans l'ES5. Cette fois, la chance a été de son côté...