C'est officiel: il n'y aura pas de spectateurs aux JO à Tokyo à cause du Covid-19

C'est officiel, les Jeux se feront cette année sans spectateurs.

AFP

Il n'y aura "pas de spectateurs" sur les sites des Jeux olympiques à Tokyo qui s'ouvriront le 23 juillet, en raison de la recrudescence du coronavirus dans la capitale japonaise, a annoncé jeudi la ministre des JO Tamayo Marukawa.

Cette annonce intervient quelques heures après la décision du gouvernement japonais de réinstaurer à Tokyo un état d'urgence sanitaire pendant toute la durée des Jeux Olympiques.

Jeudi, le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach est arrivé à Tokyo. Une réunion en ligne - Thomas Bach devant observer une quarantaine de trois jours - a eu lieu entre les différentes parties prenantes, à savoir le CIO, le Comité paralympique international, le Comité d'organisation de Tokyo 2020, le gouvernement japonais et le gouvernement de la métropole de Tokyo.

"Nous avons fait preuve de responsabilité depuis le jour du report", a déclaré Bach au début de la réunion, selon Kyodo. "Nous le ferons également aujourd'hui et nous soutiendrons toute mesure nécessaire pour assurer la sécurité des Jeux Olympiques et Paralympiques pour le peuple japonais et tous les participants."

Le 21 juin, les organisateurs avaient annoncé que la limite de spectateurs pour les Jeux Olympiques était fixée à "50 pour cent de la capacité des sites, avec un maximum de 10.000 personnes" sur tous les sites. Ils avaient alors précisé que les compétitions pourraient se dérouler à huis clos "si l'état d'urgence ou d'autres mesures prioritaires visant à prévenir les contaminations sont mis en œuvre à tout moment après le 12 juillet 2021".

Ce jeudi, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé que l'état d'urgence sanitaire était réinstauré à Tokyo. "Dans de nombreuses régions, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a diminué, mais il continue d'augmenter depuis la fin du mois dernier dans la région du Grand Tokyo", avait expliqué le Premier ministre. La capitale a enregistré mercredi 920 nouvelles infections, son nombre le plus élevé depuis la mi-mai, alors que les experts médicaux continuent de mettre en garde contre les dangers de la tenue des Jeux alors que de nombreux pays sont aux prises avec la propagation rapide du variant Delta du virus.

En mars, les organisateurs avaient pris la décision, sans précédent dans l'histoire olympique, d'interdire la venue de spectateurs de l'étranger en raison d'un risque sanitaire jugé trop élevé.

Reportés d'un an en raison de la pandémie de coronavirus - là aussi une décision inédite - les Jeux se tiendront du 23 juillet au 8 août.