Deux disciplines olympiques menacées par... 14 tonnes d'huitres !

Chaque jour, les organisateurs des Jeux Olympiques font face à des imprévus de dernière minute. Le dernier en date semble pour le moins le plus insolite.

placeholder
© MAXPPP
La Rédaction

Si la crise sanitaire oblige l'événement à se tenir à huis clos malgré la mise en place d'un protocole sanitaire très strict, les contaminations d'athlètes ou de membres de staffs augmentent quotidiennement. Des nouvelles contaminations qui font craindre le pire aux organisateurs puisque ceux-ci redoutent la présence d'un cluster au sein du village olympique. Ces dernières heures, c'est un autre imprévu de taille qui est venu perturber la tenue des épreuves d’aviron et de canoë.

Ces épreuves doivent avoir lieu dans le canal de la forêt de la Mer situé dans la baie de Tokyo. Un lieu prêt pour accueillir les épreuves depuis plus d'un an maintenant mais, à la dernière minute, des huitres sont venues se fixer sur les flotteurs destinés à empêcher les vagues de rebondir sur l'eau et sur les athlètes.

Les huîtres ont été découvertes lorsque des officiels ont commencé à chercher pourquoi les flotteurs avaient commencé à couler dans le canal. Pour réussir à retirer toutes les huîtres, un travail de longue haleine a dû être réalisé. En effet, les flotteurs sont répartis sur une distance de 5,6 km. Ceux-ci ont dû être ramenés à la surface afin d’être réparés ou nettoyés sur place par des plongeurs.

Au total, 14 tonnes d’huîtres ont été ramassées, des huîtres magaki, très populaires au Japon, selon le média britannique BBC qui donne cette information. Une récolte exceptionnelle mais à laquelle personne ne pourra profiter car les huîtres ne répondent pas aux normes sanitaires pour être mangées.

Sur le même sujet