Jacques Borlée: “Je suis l’entraîneur de gars qui tournent en rond”

Jacques Borlée est un personnage clivant. Mais son amour du sport lui a permis de soulever des montagnes, aussi bien comme coach de ses enfants que comme mentor des Belgian Tornados.

placeholder
© Bernard Demoulin
Lehaire David
"Mon arrivée au coaching s’est faite de façon fortuite. Je vendais des tribunes télescopiques à Braine où il m’a été donné d’assister à un match des Castors. Je me suis dit qu’ils n’avaient pas de condition physique et j’en ai parlé au président de l’époque. Celui-ci m’a alors proposé de m’occuper d’eux. J’avais 33 ans. C’était une suite logique des choses dans la mesure où j’avais toujours eu un intérêt pour la chose. Athlète, je voulais déjà savoir comment rendre le sportif meilleur. En 1979, je parlais déjà de diététique devant le COIB et je créais de la survitesse en courant derrière une moto. Cette façon de m’entraîner m’a d’ailleurs permis d’être deuxième au championnat d’Europe. Comment améliorer la performance a toujours été la base de ma réflexion. À ce...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité