JO 2020: succès autoritaire des Red Lions face à leur plus grand rival

Un hat-trick parfait d'Hendrickx a offert la victoire aux Belges. En prenant les 3 points contre les Pays-Bas, les Belges ont pris une grosse option sur le Top 2 du groupe B ce qui leur offrirait un quart de finale face au 3e ou 4e de l’autre groupe.

JO 2020: succès autoritaire des Red Lions face à leur plus grand rival
©Belga

Shane McLeod devait encore se passer des services de Tom Boon lors de ce premier match dans l’immense Oi hockey stadium désespérément vide. Le sleeper du Léo se remet d’une déchirure au mollet. Il a été remplacé par Thomas Briels. Pour rappel, grâce à la nouvelle règle, le sélectionneur peut intégrer des réservistes sans que le titulaire ne soit définitivement exclu du tournoi. Il se murmure que Tom Boon manquera encore plusieurs matchs.

En défense, il alignait pour commencer le trio Van Doren-De Sloover-Luypaert, laissant son sleeper n°1 sur le banc.

Premier quart-temps (0-0)

Dès les premières secondes, Gauthier Boccard envoyait une balle dans le cercle, mais De Kerpel ne la déviait pas. Van Doren bloquait une passe en retrait aérienne depuis la baseline ce qui évitait une première occasion pour les Oranjes. Les Reds monopolisaient bien la balle en début de partie. Chacun prenait confiance en la touchant un maximum. Briels montait au jeu après 5 minutes, tout un symbole pour cet exemplaire capitaine qui était réserviste. A la 7e minute, un une-deux Charlier-Gougnard confirmait le bon début de match malgré l’absence d’occasions. Dès la première faute, Kemperman prenait une verte pour une poussée sur Wegnez à la 7e minute. Boccard centrait pour van Aubel qui plongeait devant Blaak. Dans le cercle, De Kerpel cadrait un push. Sur le rebond, van Aubel manquait le cadre pour quelques centimètres. Sur la phase, Dockier s’était engouffré en heurant Denayer de la tête. Il restait groggy dans le but quelques secondes. Le premier quart s’achevait avec une grosse domination des Belges sans que Blaak ne soit inquiété. Le geste défensif d’Hendrickx pour bloquer une percée dans le cercle en dit long sur sa confiance. Van Aubel récupérait une balle de contre et lançait De Kerpel dont le centre-tir était jugé dangereux. Vanasch n’a jamais vu la balle durant ces 15 premières minutes.

Deuxième quart-temps (0-0)

Le deuxième quart redémarrait sur les mêmes bases. Les Lions gardaient bien la balle et dominaient grâce à une récupération efficace. Charlier-De Kerpel entraient à deux dans le cercle. Dockier ramenait la balle à De Kerpel qui ne trouvait pas Dohmen dans le cercle. Le danger se précisait, mais Blaak n’était toujours pas sollicité. De Kerpel demandait la video à la 20e minute. Il semblait sûr de lui. Sur un centre de Dockier, Blaak déviait la balle sur la main de De Kerpel qui tenait son stick. La balle rentrait dans le goal. Le video umpire ne pouvait pas prendre de décision et s’en tenait à la faute sifflée. Les Reds gardaient leur recours à la video. A la 22e minute, un tir de Croon était trop croisé, mais très dangereux. La fin de mi-temps s’enflammait dans le cercle de Vanasch avec une phase très confuse. Sur la phase suivante, Hendrickx prenait le risque de trop en voulant bloquer une percée sur le flanc droit. Le pc était évident à la 26e minute. Le sleep filait à côté. La première mi-temps s’achevait sur ce nul vierge et ce sentiment contrasté. Malgré la domination belge, les Néerlandais ont eu le seul pc de la première mi-temps. Les Lions ont gaspillé trop d’occasions dans le cercle.

Troisième quart-temps (1-3)

Le 3e quart reprenait avec une domination belge et des occasions, mais l’efficacité était oranje. Sur une percée sur la baseline, Hendrickx était dépassé par Hertzberger qui jouait bien le coup en poussant la balle dans un angle fermé au lieu de centrer. Le coup était dur à encaisser pour les Reds qui reprenaient leur domination stérile. Briels demandait la video à la 41e minute. La passe dans l’axe de Dohmen arrivait chez van Aubel qui jonglait et butait sur Blaak. La faute vue par Briels (un coup de stick) offrait le premier pc du tournoi aux Belges après 41e minute de jeu. Hendrickx l’envoyait au fond du but même si elle était touchée (1-1). Pruijser passait à côté de la balle sur un centre en retrait. Brinkman manquait la balle alors qu’il avait le champ dégagé. Sur le contre, de Mol prenait le stick de Charlier qui allait tirer. Le stroke était indiscutable. Hendrick le transformait. Le centre de Denayer était contré. A 31 secondes de la fin du quart, Kina amenait le 2e pc. Le premier sleep d’Hendrickx amenait le 3e pc à 22 secondes. Hendrickx dépoussiérait la lucarne (1-3) à 12 secondes de la fin. Quelle fin de 3e quart ! Trois buts en 4 minutes !

Quatrième quart-temps (1-3)

Le dernier quart était marqué par un 4e pc belge à la 47e minute. Il était contesté par les Néerlandais qui demandaient la video qui l’annulait. Les Reds gardaient leur volonté de jouer vers l’avant et ne reculaient pas. La furia oranje ne venait pas. Pire, les Pays-Bas étaient réduits à 11 à la suite de la jaune infligée au capitaine Bakker. En effet, les Néerlandais jouaient à 12 ! Quelle erreur ! Le ressort était cassé. Brinkman manquait un contrôle facile. Dockier était proche du 4e but à la 51e minute. La balle n’arrivait pas jusqu’à lui. Boccard a été très présent et excellent. Les protégés de Shane McLeod faisaient tourner la balle sans être mis sous pression. Dockier manquait une grosse occasion.


Premier match de la poule B: Pays-Bas – Belgique

Pays-Bas : Blaak ; Bakker, Croon, Schuurman, de Wijn, Kemperman, Pruijser, de Mol, Brinkman, Janssen, van der Weerden ; Puis Hertzberger, Balk, de Geus, van Dam, van Ass

Belgique : Vanasch ; Boccard, A. Van Doren, Luypaert, De Sloover ; Denayer, Gougnard, Wegnez ; De Kerpel, Dockier, Van Aubel ; Puis Dohmen, Charlier, Hendrickx, Briels, Kina.

Arbitres : M. Grochal (Pol) et A. Kearns (Aus)

Cartes vertes : 7e Kemperman, 34e De Kerpel

Carte jaune : 49e Bakker

Les buts : 34e Hertzberger (1-0), 41e Hendrickx sur pc (1-1), 44e Hendrickx sur stroke (1-2), 45e Hendrickx sur pc (1-3)