Le message fort derrière les tenues des gymnastes allemandes aux JO

L'une des gymnastes de l'équipe s'était déjà fait remarquer pour la même raison lors des championnats d'Europe, au début de l'année.

Le message fort derrière les tenues des gymnastes allemandes aux JO
©MAXPPP

Vous l'avez peut-être remarqué si vous avez regardé ce dimanche les épreuves de qualification de gymnastique artistique féminine. Contrairement à la majorité des gymnastes présentes aux Jeux Olympiques, celles de l'équipe allemande portent des tenues couvrant presque l'intégralité de leurs corps. Une façon pour elle de lutter contre la sexualisation de leur sport.

La gymnaste Sarah Voss s'est exprimée à ce sujet lors des championnats d'Europe. Elle avait déclaré à l'époque qu'elle et ses coéquipières souhaitaient que les jeunes puissent se sentir en sécurité en pratiquant ce sport. Ce dimanche, Sarah Voss a été rejointe par ses trois coéquipières, Pauline Schaefer-Betz, Elisabeth Seitz et Kim Bui. Les quatre jeunes femmes portaient des tenues rouges et blanches qui descendaient jusqu'aux chevilles.

La triple championne olympique Elisabeth Seitz avait déclaré, lors des entraînements de la semaine passée, porter ce qui était confortable pour elle. "Nous voulions montrer que chaque femme, chaque personne, devrait décider de ce qu'elle porte", avait-elle assuré.

Si les tenues ne brisent aucune règle, elles défient les conventions. En effet, le règlement de la Fédération internationale de gymnastique autorise les concurrents à porter un "justaucorps d'une seule pièce avec des jambes complètes", à condition qu'il soit d'un design élégant. Un choix que font peu de gymnastes, qui portent d'habitude un justaucorps. Seules quelques jeunes femmes couvrent leurs jambes lors de compétitions internationales pour raisons religieuses.

Dans une interview donnée en avril à la BBC, l'allemande Sarah Voss expliquait que ces nouveaux justaucorps permettaient de se sentir plus sereine lors des sauts. "Pour faire des fentes et des sauts, parfois les justaucorps ne couvrent pas tout, parfois ils glissent et c'est pourquoi nous avons inventé une nouvelle forme de justaucorps pour que tout le monde se sente en sécurité autour des compétitions et des entraînements", se confiait-elle. "Chaque fois que vous ne vous sentez pas en sécurité, cela vous détourne de ce que vous voulez faire. Je pense que le fait de se sentir en sécurité et de ne pas penser à ce que les autres peuvent ou ne peuvent pas voir est assez soulageant lorsque vous pouvez participer à des compétitions de cette façon".

Ces dernières années, le sport a été secoué par de nombreux cas d'abus sexuels et physiques, ce qui a entraîné l'introduction de nouveaux protocoles de sécurité destinés à protéger les athlètes.