"C'est choquant de devoir payer pour ne pas jouer en culotte" : une joueuse de l'équipe féminine de handball s'exprime suite à la polémique

La semaine de l'équipe était mouvementée.

"C'est choquant de devoir payer pour ne pas jouer en culotte" : une joueuse de l'équipe féminine de handball s'exprime suite à la polémique
©ABACAPRESS

L'équipe féminine de handball de plage de Norvège s'est vue infligée une amende pour avoir décidé de jouer en short lors des Championnats européens de beach handball. La polémique a rapidement pris de l'ampleur et a même attiré l'attention de P!nk, qui a proposé de payer l'amende des joueuses.

Tonje Lerstad, l'une des joueuses de l'équipe, était l'invitée de Radio 1 Newsbeat pour revenir sur les événements. "C'est choquant de devoir payer pour ne pas jouer en culotte", a déclaré la gardienne de 24 ans à la radio britannique.

Elle raconte qu'elles ont toutes été "sidérées" en voyant le tweet de P!nk les soutenant. "C'est vraiment fou. Nous avons été choquées, mais c'est un message tellement important et nous l'apprécions", a commenté Tonje Lerstad. Selon elle, depuis que les joueuses ont pris position sur les uniformes obligatoires, "les choses sont devenues très folles". La jeune femme a également clarifié les choses : les handballeuses de l'équipe avaient été prévenue qu'elles recevraient une amende si elles jouaient en short. 

Elle a toutefois qualifié la sanction d'incroyable. "C'est vraiment stupide, mais nous devons continuer à nous battre", a-t-elle conclu.